Zimbabwé : Le ministre des Affaires étrangères emporté par la Covid-19

Sibusiso Moyo, ministre zimbabwéen des Affaires étrangères, est emporté par le coronavirus. L’annonce a été faite par le gouvernement. Il était âgé de 61 ans.

C’est ce militaire qui avait annoncé le coup d’Etat,  qui sonna le glas du règne de l’ancien président Robert Mugabe fin 2017. Sibusiso Moyo, le “général chéri” comme il était surnommé, est décédé à l’hôpital dans la matinée, à l’âge de 61 ans, a précisé un porte-parole.

Après avoir régné d’une main de fer sur le Zimbabwe pendant trente-sept ans, Mugabe avait été déposé fin 2017 par un coup de force de l’armée et de son parti, la Zanu-PF, qui ont installé à sa place son ex-vice-président Emmerson Mnangagwa.

A l’aube, c’est lui, Sibusiso Moyo, alors porte-parole de l’état-major qui est intervenu à la télévision nationale pour justifier l’acte,  assurant qu’il ne s’agit pas d’un coup d’Etat mais plutôt  “d’une opération contre les “criminels” de l’entourage du président, en l’occurrence les partisans de son épouse, Grace Mugabe, qui entend lui succéder. Dès que nous aurons accompli notre mission, la situation devrait redevenir normale”, avait-il ajouté, rapporte Africanews.