Zimbabwe: Les dessous de la démission de Robert Mugabe (vidéos)

0

La chute de Robert Mugabe, une personnalité incontournable sur la scène politique africaine depuis près de quatre décennies, a été soudaine, rapide et sans effusion de sang.

Un peu plus d’une semaine après que l’armée ait averti le gouvernement qu’il pourrait intervenir, un nouveau président a déjà pris les rênes.

Cependant, il existe encore beaucoup de choses que nous ne savons pas sur la chute de l’ancien président zimbabwéen..

Le « coup d’État » aurait eu lieu pour protéger le chef de l’armée

L’armée est intervenue après le limogeage du vice-président Emmerson Mnangagwa, une décision qui a été considéré comme un moyen pour céder la succession à Grace Mugabe.

Mais il y aurait un autre élément en jeu.

Le premier signe d’un trouble est survenu quelques jours plus tôt, lorsque le chef de l’armée, le général Constantine Chiwenga, a lancé un avertissement à Robert Mugabe au sujet « du conflit » au sein du parti au pouvoir, le Zanu-PF.

Zimbabwe: Les dessous de la démission de Robert Mugabe (vidéos)

Le général Chiwenga était en voyage en Chine pour des réunions militaires lorsque, les médias locaux ont rapporté qu’il sera arrêté à son retour. Mais le général aurait appris le complot et aurait été accueilli à l’aéroport par ses soldats pour assurer sa protection.

Ensuite, l’armée a placé Mugabe en résidence surveillée. Les militaires sont largement salués pour leur intervention mais ils auraient également réussi à protéger leurs propres intérêts.

Où se trouve Robert Mugabe?

Mugabe est visiblement absent sur la scène publique depuis dimanche. L’ancien président, âgé de 93 ans a été placé en résidence surveillée le 14 novembre.

Le 17 novembre, sous la garde militaire, il a présidé à une cérémonie de remise de diplômes. Deux jours plus tard, il s’est adressé à la nation en directe. Mais il n’a plus été revu depuis ce jour.

Qu’est-il arrivé lors de son discours?

Plusieurs zimbabwéens s’attendaient à ce que l’ancien président annonce sa démission lors de son discours. Au lieu de cela, Robert Mugabe a prononcé un discours ennuyeux dans lequel il disait très peu sur les appels à sa démission. Il a également annoncé lors de son discours qu’il présiderait la conférence du parti quelques semaines plus tard, bien que le ZANU-PF l’avait déjà tourné le dos. Son discours était inhabituel dans un moment de crise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *