Ziguinchor : La Famille De Idrissa Goudiaby Boude Le Permis D’inhumation Et écrivent Au Procureur

120
Single Post


Single Post
Ziguinchor : la famille de Idrissa Goudiaby boude le permis d’inhumation et écrit au procureur
La famille de Idrissa Goudiaby, le taximan décédé la semaine dernière à Ziguinchor, lors de la manifestation de Yewwi Askan Wi, est en colère. Elle ne goûte pas les conclusions de l’autopsie pratiquée sur la victime. Ni sur le fond ni sur la forme.

D’après Les Echos, qui donne l’information dans son édition de ce samedi, les membres de la famille de Idrissa Goudiaby se disent surpris d’apprendre dans la presse le contenu du rapport du médecin-légiste. Pire, selon eux, les conclusions de ce dernier sont en contradiction avec les informations dont ils disposent de sources qu’ils qualifient de sûres.

Pour se faire entendre, informe Les Echos, ils ont adressé, via leur avocat, un courrier au procureur de la République. Ils demandent au chef du parquet que les résultats de l’autopsie leur soient communiqués et qu’il préserve l’intégrité du corps de Idrissa Goudiaby en attendant qu’ils mandatent un autre médecin-légiste pour une contre-expertise.

Le journal rapporte que la famille du taximan reste convaincue que Goudiaby a reçu une balle. Qu’il n’a pas été tué, comme avancé par le rapport d’autopsie, par un objet contondant comme une hache ou un sabre.

La même source renseigne que les parents de la victime disent détenir des informations selon lesquelles une balle était bel bien présente dans le corps du taximan avant l’intervention chirurgicale qu’il a subie juste après son admission à l’hôpital.

Dans tous les cas, l’enquête se poursuit. Le procureur, Ismaïla Diallo, poursuit ses auditions. Il devait d’ailleurs entendre, hier, vendredi, les membres de la famille de Idrissa Goudiaby. Mais, selon Les Echos, l’avocat de ces derniers a demandé et obtenu du chef du parquet le report du rendez-vous à la semaine prochaine.