Zahra iyane Thiam à la Semaine Africaine de la Microfinance (sam) à Ouagadougou : …

La capitale de Burkina Faso, Ouagadougou, abrite du 22 au 25 octobre 2019 la Semaine Africaine de la Microfinance.  Cette rencontre africaine relative à la microfinance, est dédiée au développement de l’inclusion financière en Afrique qui a lieu tous les deux ans. Cette année elle a pour thème : « En quête d’impact : la finance inclusive au service des Objectifs de Développement Durable ».
La cérémonie officielle  de cette 4ieme édition de la Semaine Africaine de la Microfinance,  a lieu ce mardi 22 octobre 2019 à Ouagadougou, sous la présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, en présence de 800 participants venant de 54 pays et de la présence de Mme le Ministre de la Coopération et de l’Action Humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, du Vice-gouverneur de la BCEAO, du secrétaire exécutif de l’UNCDF et de plusieurs officiels et personnalités.
Cette conférence d’une envergure capitale,  enregistre également  la présence de Madame le Ministre de la Microfinance et de l’Economie Zahra Iyane THIAM.
La présence de la Ministre de la Microfinance à la cérémonie d’ouverture n’est pas fortuite, puisque dans les attributions de son département ministériel, le secteur de la Microfinance  occupe une place prépondérante.
Dans son allocution,  Madame le Ministre Zahra Iyane Thiam  DIOP a tenu à  adresser ses chaleureux remerciements à Madame le Ministre de la Coopération et de l’Action Humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, Madame Paulette LENERT, qui a bien  voulu l’inviter  à prendre part à la semaine africaine de la Microfinance.
Elle dira en ce sens: «  La Semaine Africaine de la Microfinance, s’est imposé, au fil des années, comme un haut lieu d’échanges, un cadre de réflexions stratégiques, qui regroupent les plus grandes sommités de la Finance.
Si la SAM est parvenue à se maintenir et conserver cette place de choix dans l’agenda international, elle le doit, à la persévérance de ses initiateurs, à leur professionnalisme et surtout la fertilité de leurs esprits et de leurs convictions, tournés et centrés  sur l’innovation au sens entier de cette expression ».

Revenant sur le contexte du Sénégal, Madame DIOP renchérit : « L’inclusion financière a pour corollaire l’inclusion sociale des populations défavorisées.
C’est la raison pour laquelle, à la faveur du remaniement ministériel intervenu le 07 avril 2019, le Président de la République du Sénégal, son Excellence, Monsieur Maky SALL, a créé un département ministériel dédié à la Microfinance et à l’Economie sociale et solidaire.
Et au Sénégal, le référentiel unique de la politique économique et Sociale, le Plan Sénégal émergent (PSE), intègre des orientations pertinentes en matière d’inclusion financière et engage l’ensemble des parties prenantes à catalyser le renforcement d’une offre de services financiers adaptés aux besoins des populations et des PME. 
A cet effet, l’amélioration de l’accessibilité et de la qualité des produits et services financiers est devenue une priorité pour les hautes autorités.
Dans ce sillage, plusieurs réformes ont été engagées ces dernières années, en vue d’améliorer l’arsenal juridique et les moyens opérationnels du secteur financier ».
Pour rappel, la Semaine Africaine de la Microfinance se déroulera du 22 au 25 octobre 2019 à Ouagadougou. A  travers une série de séances plénières et d’ateliers, la SAM abordera, entre autres, les thèmes ci-après :

  • Financement de l’agriculture Alignement au niveau macro avec les ODD
  • Finance numérique et FinTech Transferts d’argent
  • Développement des Petites et Moyennes
  • Entreprises Emploi des jeunes Inégalités entre les sexes

Source Ministère de la Microfinance, et de l’Economie sociale et solidaire