Zahia: acclamée par la critique pour Une fille facile, elle est comparée à Brigitte Bardot

Avec Une fille facile, le quatrième film de Rebecca Zlotowski, Zahia Dehar fait une entrée fracassante au cinéma. Sa prestation a ébloui la critique, qui la considère déjà comme une nouvelle Brigitte Bardot. Même si certains ne sont pas d’accord…

C’est ce mercredi 28 août que sort au cinéma Une fille facile, le nouveau film de Rebecca Zlotowski dont Zahia Dehar est l’héroïne. Le long-métrage, qui avait déjà fait sensation en mai dernier à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, a reçu un bel accueil de la part de la critique ciné, qui souligne majoritairement la performance de son actrice principale. Pour Le Dauphiné Libéré, Zahia est ainsi la «vraie découverte du film ». Elle constitue même, pour Première, «le c…ur, le corps et l’âme du film, qui perd d’ailleurs de sa puissance dès qu’elle quitte le cadre». Même son de cloche du côté du Figaro. Bien qu’il n’ait que moyennement apprécié Une fille facile, le quotidien salue la prestation de Zahia Dehar: «Elle mériterait un film à son image, sauvage et provocateur.»

Les critiques ont particulièrement salué le charisme de la jeune femme, qui fascine dès sa première apparition. «Dès le premier plan, qui montre la plantureuse naïade se baigner dans une crique de la Côte d’Azur, on pense à Brigitte Bardot », note Le Parisien. Pour Télérama, Zahia est « une version bimbo de Brigitte Bardot », voire «une néo-Bardot atomique» captivante. Idem chez Libération, impressionné par son jeu d’actrice : «La nonchalance et la diction de Zahia Dehar font irrésistiblement penser à Brigitte Bardot, en particulier dans deux films ensoleillés auxquels on songe beaucoup: Et Dieu créa la femme de Vadim et le Mépris de Godard.» Du mépris, justement, l’actrice n’en a eu que de la part de L’Express: «Zahia est une très mauvaise comédienne (mais personne ne lui demandait sans doute d’être bonne)», lâche férocement le magazine, qui n’a peut-être pas vu le même film que les autres.