Wade à Macky : “N’écoutez pas des magistrats couchés comme Antoine Felix Diome…”

Le secrétaire général du Parti démocratique sénégalais (Pds) s’est fendu d’un communiqué, dimanche, pour se prononcer à nouveau, sur l’affaire du v**l présumé impliquant le député Ousmane Sonko et Adji Sarr, une employée d’un salon de beauté de Dakar. Affichant clairement son soutien au leader du Pastef/Les Patriotes, Me Abdoulaye Wade a rappelé l’actuel président de la République les multiples possibilités qu’avait son prédécesseurs, Abdou Diouf de le détruire et de l’empêcher à jamais de lui ravir le pouvoir. Mais précise, le “Pape” du Sopi, ce dernier se contentait seulement de le mettre en prison. Comme pour dire que Macky Sall doit tirer la leçon qui sied et de ne pas écouter des magistrats comme l’actuel ministre de l’Intérieur.

N’écoutez pas des magistrats couchés comme Antoine Felix Diome dans l’affaire de Karim Wade. Certains magistrats tentent de deviner ce qui peut faire plaisir au Président et le font avec zèle mais ils manquent de sincérité.“, a notamment averti l’ex président de la République du Sénégal.

Antoine Félix Abdoulaye Diome 

Antoine Félix Abdoulaye Diome a accusé Ousmane Sonko d’être responsable des violences notées dernièrement un peu partout au Sénégal en ayant “lancé des appels à la violence” et à “l’insurrection“. Le ministre a condamné des “actes de nature terroriste” et lancé un appel “au calme, à la sérénité et à l’apaisement“.

Rétrospective 

Antoine Félix Diome , ancien Procureur spécial adjoint de la Cour de Répression de l’Enrichissement (Crei) et ancien agent judiciaire de l’Etat n’est pas un inconnu des Sénégalais. C’est lui qui a mené à la trappe Karim Wade dans le cadre de la traque aux biens mal acquis. C’est lui également qui a mis l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall sous le grappin avec l’affaire de la caisse d’avance de la municipalité de Dakar.