Vol motos, scooteurs: la police démantèle un grand réseau à Grand Médine

97
Le récit officiel de la Gnedarmerie sur l’arrestation du gang des agresseurs de la Zone de captage



Malgré les séries d’agressions et de meurtres qui se sont produits ces derniers temps dans Dakar, les malfaiteurs continuent toujours d’agir et ne comptent pas s’arrêter. Un grand réseau de vol de motos a été démantelé à Grand Médine. Les éléments de la Brigade de recherche des Parcelles Assainies, exploitant une information venant d’une source anonyme et faisant état de la présence d’individus qui s’activent essentiellement dans le vol de motos dans le secteur de grand Médine, ont investi les lieux. Ceci aux fins d’investigation et éventuellement d’interpellation. C’est ainsi qu’il se sont rendus dans le quartier nommé « Banlieue 13 ».

En suivant les indications de l’informateur, ils ont trouvé les nommés Khadim Bâ et Abdoulaye Faye, notoirement connus de leur service comme étant des voleurs, assis dans ce lieu réputé quartier criminogène avec deux motos de marque Jakarta et Liberty. Lesquelles étaient garées à côté d’eux. Les deux malfrats s’apprêtant vrai- semblablement à dépiécer les engins. Interrogés sur la paternité des deux motos, les mis en cause déclarent ignorer l’identité des per- sonnes qui les ont garées sur les lieux. Par la suite, continuant la fouille des motos, les éléments de la police ont trouvé dans le coffre de la moto de marque Jakarta, un pull over appartenant à l’un des mis en cause, Khadim et d’autres objets qui les incriminent.

Face aux limiers, ils reconnaissent les faits, déclarant avoir dérobé la moto de marque Liberty à la devanture d’une pharmacie à Grand Médine et celle de la marque Jakarta en face du terrain Yakar à Grand Yoff. Poursuivant leurs investigations auprès des mis en cause, les limiers ont appris que les malfrats ont dérobé une troisième moto toujours de marque Liberty dans un jardin public à Grand Médine. Après le forfait, la moto a été amenée à Grand Yoff pour lavage.

Au bout de l’enquête, les malfrats ont fourni l’adresse des propriétaires de chaque moto volée. C’est ainsi que les éléments de la police ont joint chaque propriétaire des différentes motos. Après s’être présentés, ils ont pu identifier leurs motos en mettant à la disposition de la police les papiers afférents à leur conduite. Les mis en cause ont été ainsi arrêtés et déférés au parquet, raconte Le Témoin, qui rapporte les faits.

pressafrik