[vidéo] Dérives Des « milices » à Touba: Les Vérités Crues Du Commissaire Thiobane !

268
Single Post


Single Post
Commissaire de Police de Ndamatou
Venu prendre part à la journée de portes ouvertes du commissariat de Ndamatou lors de son quatrième anniversaire, le responsable sécurité de Xudamul xadim a accusé les policiers du poste de Gouy-Mbind de refuser de collaborer avec les éléments de la structure chargée de veiller au respect des bonnes mœurs et des interdits à Touba. Ainsi Modou Diop Ndiaobé  a demandé plus de considération dans le cadre de cette collaboration. 

Le chef de service du Commissariat de Ndamatou n’a pas manqué d’asséner ses vérités. Selon le  commissaire Mass Thiobane, un civil ne peut j***r le rôle de la police. Il a dénoncé les dérives des « milices » de Touba  notamment les Dahira Xudamul xadim et Safinatoul Amane. 

 » Des suspects sont parfois torturés, filmés et contraints de passer aux aveux. On doit respecter la dignité humaine et la présomption », a fustigé le  commissaire Thiobane. 

Pour lui, seules la police et la gendarmerie sont habilitées à procéder à des interpellations.  


« Quant il s’agit d’interpeller, c’est la prérogative de la police. Il n’appartient pas à une milice de venir conduire quelqu’un parfois dans des conditions extrêmement difficiles. Ce sont des structures qui ont reçu la bénédiction du khalife, mais il y a des limites parce que s’ils pouvaient faire tout il n’y aurait pas la police ou la gendarmerie »,  précise le patron de la police de Ndamatou. 

« Il y a des moments où la police a besoin de ces structures notamment lors des cérémonies religieuses selon lui . Quand il s’agit d’interpeller ou faire des check point,  c’est s’approprier les prérogatives qui ne vous reviennent pas », poursuit-il. 

« On ne peut pas demander à un fonctionnaire de police qui a prêté serment de sanctionner quelqu’un sur la base de quelque chose que la loi ne prévoit pas.  On ne peut pas le faire.On attend plus de renseignements venant de nos collaborateurs au lieu de venir nous conduire des gens lynchés. Un civil ne peut pas aller interpeller quelqu’un directement » insiste le commissaire Thiobane.


Regardez la sortie de Modou Diop Ndiaobé de Xudamul xadim et la cinglante réplique du commissaire Thiobane :