Vaimalama Chavès : « Une vraie chanteuse c’est Celine Dion. Elle envoie du pâté ! »

A quelques mois de la sortie de son album «Good Vaïbes», Miss France 2019 qui rendra sa couronne à Marseille le 14 décembre prochain, dresse un bilan de cette année hors du commun.

Paris Match. La fin de votre de votre règne approche, comme vous sentez-vous ?
Vaimalama Chaves. Je ne vais pas mourir ! Je suis sereine car j’ai vécu tout ce que j’avais à vivre en tant que Miss France ; c’est au tour d’une nouvelle miss d’émerger et de s’illustrer.

Quel bilan faites-vous de cette annéé
Il y a eu des hauts et des bas. C’est difficile pour une Miss d’Outre-Mer d’arriver dans un pays où la culture est totalement différente. Bien que je sois Française, la distance culturelle, administrative et géographiqu,e a fait que je me suis beaucoup perdue au début mais tout s’apprend. Aujourd’hui, je m’épanouie autant en France métropolitaine qu’en Polynésie.

Vous comptez rester en métropole ?
Pour le moment oui.

Lire aussi :Miss France 2020 : Vaimalama Chaves donne un concert à Moorea

Hormis la sortie de votre album quels sont vos projets ?
Je n’ai pas renoncé à mon rêve de devenir professeure de marketing. Je veux m’inscrire à science-politique et pourquoi pas devenir une femme politique plus tard.

Lire aussi : Miss France 2020 : Vaimalama Chaves dévoile la nouvelle couronne

Que vous a apporté cette année ?
Miss France m’a donnée de la maturité et m’a appris à prendre du recul. Quand on est sous le feu des projecteurs on devient une cible pour pas mal de personnes. On se perd facilement et pourtant on doit être fort puisqu’on est désormais une référence.

Comment avez-vous fait ?
J’ai été forte. Je plaisante je n’ai pas été forte tout le temps et d’ailleurs ce n’est pas indispensable de l’être. Une fois qu’on a bien pleuré parce que c’est difficile, on se ressaisit et on avance.

Miss France c’est aussi beaucoup de notoriété. C’est difficile de voir sa vie exposée sur les réseaux sociaux?
Toutes les informations sur moi ne sont pas vraies, mais je rigole beaucoup des différentes rumeurs. Ma vie privée est privée et le restera. Il ne faut pas mentir mais on n’est pas obligé de tout raconter.

Vous avez un planning chargé et pourtant vous sortez un album «Good Vaïbes» en février prochain ?
Miss France me prend le temps que ça me prend, l’album est un projet professionnel qui relève d’une envie personnelle. J’ai pris sur mon temps libre. Donc je n’ai tout simplement pas dormi ! Depuis que je suis petite, j’ai eu envie de faire de la musique. Miss France m’a permis d’entrer en contact avec des producteurs, dont Thierry Saïd qui a produit mon album et de fil en aiguille le projet s’est monté avec d’excellents compositeurs.

A partir du 14 décembre, vous serez officiellement libre.
Je vais rentrer et retrouver ma famille qui me manque et aller à la mer et bronzer jusqu’à en devenir dorée, couleur caramel au beurre salé. En septembre prochain je vais reprendre mes études et poursuivre ma carrière de chanteuse…Enfin d’interprète plutôt. Une vraie chanteuse c’est Celine Dion. Elle envoie du pâté ! Moi, je donne de l’émotion à ceux qui m’écoutent. C’est déjà pas mal !