Vaimalama Chaves toujours aussi cash : Miss France 2019 recadre un internaute

Quand Vaimalama Chaves est critiquée, Miss France 2019 n’hésite jamais à utiliser sa franchise et son sens de la répartie pour se défendre. Ce qu’elle vient récemment de faire, avec brio, alors qu’elle était attaquée sur Instagram.

Depuis son élection le 15 décembre 2018 lors du grand concours Miss France, Vaimalama Chaves apporte un vent de fraîcheur trop rarement vu chez les reines de beauté, grâce à son caractère bien trempé et ses sorties toujours très cash ! Parfois critiquée sur son physique, et notamment sur son poids, la Tahitienne n’en a cure. « Je sais que j’ai grossi et ça me va. Bah oui, je mange !« , déclarait-elle de la plus simple des manières il y a un peu plus de deux mois, dans l’émission 50 Minutes Inside. Qu’importe les commentaires désobligeants que les gens peuvent bien lui faire, Vaimalama Chaves a une philosophie bien à elle : « J’ai réalisé que mon bonheur ne pouvait pas dépendre du regard des autres. Ce que les gens pensent ou disent, ça les regarde. Je ne veux pas les laisser me dicter leur loi !« 

Gare à ceux qui tenteraient de lui chercher des noises, la Miss ne perd jamais son sens de la répartie quand il s’agit de répondre à ses détracteurs. Elle l’a une fois de plus prouvé, en commentaire de l’une de ses publications Instagram, postée le vendredi 26 juillet. Sur la photo, on peut voir la Polynésienne en maillot de bain, une crème solaire dont on aperçoit la marque sur les genoux. Si la plupart des commentaires au joli cliché de la reine de beauté sont des compliments élogieux, un internaute s’est permis de commenter cette photo de manière grossière : « Bravo pour tes placements de produit ! Tu n’oublies jamais de prendre les gens pour des cons et je t’en remercie« , écrit-il.

Peut-être qu’il ne savait pas à qui il avait à faire. Mais comme à son habitude, Miss France 2019 lui a répondu de manière cash. « Je ne me permettrai pas de prendre les gens pour des cons, affirme Vaimalama Chaves. Par contre, ça vous dérange pas de faire des remarques irrespectueuses sans considérer que peut-être j’ai pas le choix. » En effet, l’élection d’une miss implique souvent qu’elle doive honorer certains contrats publicitaires ou partenariats. Une énième punchline, qui n’étonne plus de la part de la Tahitienne. Il y a quelques jours, la Miss n’hésitait pas non plus à être honnête sur sa vision du mariage, qui ne la fait « pas du tout » rêver. Des opinions modernes qui font du bien !