Vaimalama Chaves : cette décision radicale qu’elle prend vis-à…

Elle n’a « pas besoin de plus ». Tandis qu’un règne de Miss France dure un an, certaines tentent de continuer les concours pour se faire élire reine de beauté à l’international, avec les élections de Miss Univers et de Miss Monde. Mais pour Vaimalama Chaves, ce sera… ni l’un ni l’autre ! Sur son compte Twitter mardi 25 juin, Miss France 2019 a en effet expliqué pourquoi elle avait décidé de bouder ces deux compétitions, qui auront lieu à la fin de son règne.

« La préparation des Miss se fera en Polynésie et je ne peux pas ne pas être là ! », commence la jeune femme de 24 qui explique ensuite que « pour vivre la vie que vous voulez, vous devez renoncer à ce que vous ne voulez pas », avant d’écrire cash : « Je n’ai pas besoin de plus, les concours internationaux se feront sans moi cette année ». Sûre de ses envies, Vaimalama Chaves préfère donc préparer les Miss France 2020 sur son île natale, où Matahari Bousquet a été élue il y a peu Miss Tahiti 2019, plutôt que de représenter la beauté et l’élégance à la française à travers le monde.

Un choix de la part de Miss France 2019, qui n’est cependant pas totalement isolé, certaines Miss choisissant parfois de ne se consacrer qu’à un seul de ces deux concours. L’an dernier, Maëva Coucke avait choisi de ne pas concourir au titre de Miss Univers, ne faisant pas assez « bombe latine » pour avoir ses chances, préférant ainsi convoiter le titre de Miss Monde. « J’ai aussi envie de participer à un concours où je me dis que j’ai peut-être une chance de gagner », expliquait-elle alors à Purepeople. Cependant, hors de question que la France ne soit pas représentée dans ces concours : comme le veut la tradition, les dauphines de Vaimalama Chaves, Ophély Mézino ou encore Lauralyne Demesmay, pourront concourir à sa place.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger