Vaccin contre la grippe : cette année, plus que jamais

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière démarrera dans un mois. Cette année plus que jamais, les médecins préconisent de se faire vacciner pour éviter la cohabitation des deux maladies, et l’engorgement des hôpitaux.

Alors qu’il n’est pas toujours simple de déterminer si l’on souffre d’un rhume ou du Covid-19, les professionnels de santé savent que dans quelques semaines la même question se posera dès les premiers frissons pour savoir si l’on souffre du coronavirus ou de la grippe. Les deux épidémies vont en effet cohabiter dès la fin d’automne, risquant d’engorger les services de réanimation et de provoquer un nouveau pic de surmortalité.
Sur le même sujet
La France se relâche sur ses mesures contre le coronavirus
Mesures contre le coronavirus : la France, mauvaise élève ?

C’est pour cette raison que les médecins appellent les patients à se faire vacciner contre la grippe. Non parce que le vaccin permettrait d’être protégé contre le Covid-19. Mais essentiellement pour limiter la cohabitation des deux maladies et réduire les embouteillages dans les services d’urgence. « Je crains que la superposition des deux maladies engendre une saturation des réanimations » déclare dans le Parisien le Pr Alain Fischer, professeur honoraire au Collège de France. « Une épidémie de grippe tue des milliers de personnes et nécessite un grand nombre de lits d’hospitalisation. On peut se retrouver dans une situation catastrophique ».
Vaccination obligatoire pour les soignants des Ehpad ?

Dès le mois de mai dernier, l’Académie de médecine recommandait de se faire vacciner contre la grippe dès le début de la campagne de vaccination. Plus précisément, l’Académie recommandait d’initier une campagne d’information de grande ampleur « grippe et Covid-19 « pour sensibiliser la population aux risques d’une co-épidémie, et de rendre obligatoire la vaccination antigrippale pour tous les soignants et les personnels sociaux en contact avec les personnes vulnérables, en particulier dans les EHPAD et les hôpitaux.

Si l’Académie de médecine insiste tellement, c’est que les professionnels de santé des Ehpad font partie des mauvais élèves côté vaccination contre la grippe. Selon une enquête de Santé publique France qui date d’octobre 2019, dans les établissements d’accueil pour personnes âgées dépendantes , la couverture vaccinale est estimée à (seulement) 32%.

Or, « Covid et grippe présentent tous deux des signes respiratoires comme une toux, des céphalées, de la fièvre. Si la grippe circule, le vaccin pourra aider dans les diagnostics. Face à une personne vaccinée, on pourra écarter la grippe plus facilement » explique au HuffPost Sylvie Behillil, biologiste médicale au Centre National de Référence des virus des infections respiratoires.

A lire aussi :

Covid-19 : les tests antigéniques arrivent cette semaine
Coronavirus : qu'est-ce qu'un cas contact ?
Dépistage du coronavirus en Ile-de-France : pour qui ? où le faire ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes