UNE NOUVELLE EXPULSION D’ÉLÈVES VOILÉES