Un projet si cher à feu Djibo Kâ aux oubliettes

Voilà deux ans que Djibo Leïty Kâ, grand commis de l’État, est décédé. Il laisse derrière lui un parti presque à genou et plusieurs projets en stand-by. Le quotidien L’As, qui a remarqué que la Commission nationale du dialogue des territoires (Cndt) dont il était le président jusqu’à sa mort a quasiment disparu de l’espace public, s’est intéressé à son héritage.

L’ancien ministre d’État avait finalisé l’un des chantiers qui lui tenaient à cœur : le projet de loi sur l’intercommunalité qui a, malheureusement, été rangé dans les placards de l’oubli depuis sa mort. Ce projet révolutionnaire offre un cadre juridique et législatif aux collectivités territoriales.

Le 31 mais 2017, la Commission nationale du dialogue des territoires avait convié les acteurs territoriaux, les gouverneurs et d’éminents juristes autour de feu Djibo Kâ pour accoucher de ce projet qui devrait déboucher sur la création d’établissements publics territoriaux.

Hélas, l’ancrage institutionnel de la Cndt était déjà un blocage, puisqu’elle dépend du cabinet du Président. Qui plus est, le ministère des Collectivités locales n’avait pas offert l’accompagnement nécessaire pour faire passer ce projet en conseil des ministres. Résultats des courses, ce projet dort encore dans les placards.