Troisième candidature de MS vue par Marine Le Pen (Mamadou Lamine Diallo)*

406
Dossier nouveau : Le HCCT a sa place dans les eaux (Par Mamadou Lamine Diallo)*


L’APR/BBY a été très violente vis-à-vis de Mimi Touré. Cette coalition au pouvoir l’a éjectée de l’Assemblée nationale pour son refus de soutenir la troisième candidature de Macky Sall. Pourtant, tous ceux qui sont sérieux au Sénégal, dans le monde, en France notamment, savent que la candidature de Macky Sall est irrecevable.

PUBLICITÉ

Un de nos amis n’a pas tort de proposer une modification du code électoral qui rajoute à l’article 57 ou 121 une autre condition d’irrecevabilité qui serait ceci : une candidature est irrecevable après deux mandats « présidentiels » consécutifs.

Cette violence de Macky Sall cache une volonté d’installer un présidentialisme infini à la Paul Biya comme l’émirat gazier du Qatar. Je le répète depuis des années. Macky Sall veut rester président jusqu’en 2035 sans doute pour laisser la place à ses rejetons. C’est ce qui explique sa nervosité et son rapprochement avec l’extrême droite en France, Marine Le Pen. L’Afrique se sent trahie par Macky Sall en déroulant le tapis à Marine le Pen. C’est bien triste, comme sa dédicace en mauvais français.

BBY doit comprendre que la violence ne peut pas imposer la recevabilité de la candidature de Macky Sall, même en cherchant à terroriser des personnalités comme Mimi Touré. Cela ne peut pas prospérer. La raison est bien simple: le Sénégal n’est pas la Guinée, a averti le Professeur Boye.

* Président Mouvement Tekki

#MamadouLamineDiallo #MarineLePen #TroisièmeCandidatureMackySall