Tribunal correctionnel : Le juge maintient Assane Diouf en prison

«L’insulteur public n°1» n’aura pas la même chose que Dame Amar et Cie, dans l’affaire Hiba Thiam. Eux, qui ont bénéficié d’une liberté provisoire, en attendant la date de leur délibéré fixé au 27 janvier prochain. 
En fait, jugé ce vendredi 15 janvier, Assane Diouf va prendre son mal en patience. Le président du tribunal correctionnel de Dakar va rendre sa décision le 28 janvier prochain. Pis, il lui a refusé la liberté provisoire introduite par son avocat Me Ciré Clédor Ly. Ce, après que le substitut du procureur s’est opposé à cette demande.
Assane Diouf risque 2 ans dont 8 mois ferme pour provocation à un attroupement armé, outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions et rébellion.
Il a été placé sous mandat de dépôt depuis le mois de juin dernier.