Transport à Dakar : Taximen et Tiak-Tiak se regardent en chiens de faïence

213

Des centaines de chauffeurs de taxis regroupés dans différents syndicats de transport se sont retrouvés, hier matin, à la Place de la Nation, pour exprimer leur désarroi du fait de la concurrence « déloyale » et surtout « irrégulière », selon eux, que leur mènent les Tiak Tiak.

Selon Le Témoin, les taximen ont dénoncé non seulement l’insécurité de ce type de transport en moto-Jakarta, mais également le manque de rigueur à leur appliquer la loi.

«Nous ne sommes pas contre ces gens qui utilisent les motos ou Thiak Thiak, mais il faut savoir qu’il n’existe aucun décret qui légalise leur circulation dans le milieu du transport», explique un des membres du transport urbain.

Mieux, ces acteurs du transport rappellent les dangers encourus avec ce type de transport, notamment les agressions notées chez certains transporteurs de Jakarta, le vol permanent entre autres actes qui confirment l’anarchie qui sévit dans le milieu du transport.

Dans cette même logique de dénonciation, ces transporteurs fustigent les retards notés dans le renouvellement des licences qui attendent depuis 2016, de même que les tracasseries endurées par les acteurs.