Trafic de visas : Diadji Condé menace de balancer des artistes

215

Depuis un mois, l’Assemblée nationale est éclaboussée par une affaire de trafic de passeports diplomatiques dans laquelle plusieurs députés ont été cités. Au-delà des passeports diplomatiques, « Le Témoin » , dans sa livraison du jour annonce qu’une autre filière de trafic de visas Schengen risque d’être mise à nu.
Parmi les bénéficiaires de ce business frauduleux figurent plusieurs musiciens et chanteurs appartenant à de célèbres orchestres de la place. Des artistes qui ont réussi à faire voyager des personnes grâce à Diadji Condé.

Ce dernier, du fond de sa cellule, accule, à travers des courriers, le juge du 2e cabinet pour que celui-ci l’entende sur le fond du dossier. Diadji Condé menacerait de dénoncer l’implication d’artistes dans le trafic de visa. « En dehors des députés, j’ai aussi aidé des chefs d’orchestre qui ont fait voyager de faux musiciens… » aurait confié El Hadji Diadji Condé à ses proches. Et le cerveau du trafic des passeports diplomatiques aurait juré qu’une fois devant le juge, il va citer tous les musiciens et chefs d’orchestre ayant sollicité ses services pour faire voyager des candidats à l’émigration clandestine.

Par ailleurs , « Le Témoin » révèle qu’El Hadji Diadji Condé sera finalement entendu sur le fond. Ce sera le mercredi 06 octobre prochain. Et vingt-quatre heures plutôt c’est-à-dire mardi 05 octobre, les deux rappeurs Simon Kouka et Landing Mbissane Seck alias Kilifeu seront devant le même cabinet d’instruction.