Trafic de passeports diplomatiques: Un Sénégalais vilipende le Sénégal au Quai d’Orsay

162

La lettre est signé par un Franco-Sénégalais du nom de Seybani Sougou et est directement adressée au ministre Français des Affaires Étrangères Jean Yves Le Drian. Seybani Sougou relate le scandale des passeports diplomatiques impliquant les députés Mamadou Sall et Boubacar Biaye qu’il nomme « député-passeur ».

Seybani Sougou affirme qu’au « Sénégal, l’esprit de la Convention de Vienne a été détourné de son objet et dévoyé par certains députés appartenant à la mouvance présidentielle ». En outre, il considère qu’un tel trafic participe à « alimenter des filières d’immigration clandestine ». 
Ainsi, Seybani Sougou alerte les autorités Françaises et Européennes en général car le « démantèlement des filières d’immigration clandestine et la traque des passeurs qui exploitent la misère de leurs concitoyens constituent une priorité pour la France et l’Union Européenne ».Son souhait est que « les 2 députés passeurs dénommés Monsieur Mamadou Sall et Monsieur Boubacar Biaye, impliqués dans ce trafic de faux passeports fassent l’objet d’un signalement, en qualité de passeurs, et ne puissent plus fouler l’espace Schengen ».


M. Sougou justifie sa démarche par une volonté « de lutter contre la fraude documentaire, d’assainir la situation au niveau de l’octroi des passeports diplomatiques pour éviter que leur délivrance ne donne lieu à un trafic pouvant alimenter des filières d’immigration clandestine ; ce qui est de nature à porter un énorme préjudice aux demandeurs classiques sénégalais de bonne foi ». Mais aussi d’une méfiance à l’égard de l’Etat du Sénégal et de l’Assemblée nationale qui selon lui « rechigne à enclencher la procédure, car les plus hautes autorités couvrent les 2 députés, et entravent délibérément l’action de la justice ».