Trafic de drogue : L’OCRTIS démantèle (encore) un réseau international

N’eût été la vigilance des forces de défense, le Sénégal allait devenir une plaque tournante du trafic international. Il ne se passe pas de jour sans qu’une saisie de drogue ne soit opérée. La semaine écoulée, c’est à partir de Kédougou que l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) a mis fin à un vaste réseau international de trafic de drogue dont le cerveau se trouve à Kayes au Mali.
Selon le quotidien L’AS qui ébruite l’information dans sa livraison du jour, tout est parti d’une saisie de 10 kg de chanvre par les hommes du commissariat central des mains d’un certain Minteh. L’enquête confiée aux agents de l’OOCRTIS révèlera que Minteh n’était qu’un petit maillon d’une vaste chaîne. Le quidam est passé à table en donnant le nom de son fournisseur et son modus operandi.
Ce dernier opérait de Kayes en convoyant la drogue à partir de Diyabougou, via un piroguier qui remettait la marchandise à un conducteur de Jakarta. Lequel se chargeait du dispatching dans toute la sous-région. La perspicacité des limiers a permis de mettre la main sur 28 autres kilogrammes, portant à 38 kilos le butin saisi. Le piroguier, le conducteur de mototaxi et Minteh ont tous été écroués pour trafic international de drogue.