Trafic de c******e : Un duo mère-fils démantelé entre Ngor, Ouakam et Yoff

383

Rokhaya Kanté et son fils risquent d’être emprisonnés à des peines de 4 ans et 2 ans. Accusés d’offre et cession de d****e, leur sort sera fixé le 1er juillet.

Selon le journal « Source A », Rokhaya Kanté et son fils ont comparu, hier, à la chambre correctionnelle du tribunal de Dakar. En effet, Rokhaya Kanté, âgé d’une cinquantaine d’années, est arrêtée pour offre et cession de d****e en complicité avec son fils, qui, a été soupçonné par les limiers suite à une alerte reçue faisant état d’un réseau de trafic de d****e sur l’axe Ngor, Ouakam et Yoff,

Les éléments de la sûreté urbaine qui ont saisi cette affaire ont procédé aux techniques d’infiltration, de filature et de recoupement, à l’interpellation du fils de la présumée trafiquante et son ami, Serigne Alioune. Ainsi, pour tendre un piège à Abdel Kader, ils ont lancé une commande. Espérant avoir affaire à des clients, le fils s’est pointé sur les lieux. Sur ce, les gendarmes ont procédé à son arrestation. Sa mère, au courant de la présence des gendarmes sur les lieux, a pris la poudre d’escampette.

Cuisiné par les enquêteurs, Abdel Kader enfonce sa mère avant d’estimer qu’il n’était pas au courant que cette dernière consommait de la d****e. « Je n’ai jamais vu de c******e. Le jour de mon arrestation, je me rendais chez mon ami Bailo et Serigne Alioune ne faisait que m’accompagner. On a été arrêté vers 1 h du matin. Après nous avoir fouillés, les gendarmes n’ont rien retrouvé par devers nous », a-t-il soutenu.

Rokhaya Kanté, a tout nié. Cette dernière soutient qu’elle ne s’activait pas dans la vente de d****e mais reconnaît, tout de même, être consommatrice de d****e. « Je suis hantée par des djinns. Ils me poussent à me droguer. Je ne le fais pas exprès. Le jour de mon arrestation, quand j’ai vu les gendarmes, j’ai allumé toute la c******e que je détenais et j’ai tout fumé. Car je suis dépendante de ce produit ». Elle ajoute: « les gendarmes ont mis la pagaille dans mes khamb rien que pour voir si j’avais dissimulé de la d****e là-bas. Ils ont mis en colère les djinns ».

Au bout du compte, le maître des poursuites a demandé qu’ils soient condamnés à des peines de 4 ans et 2 ans. Quant à Serigne Alioune, supposé accompagnateur, le parquet se conforme à la décision du tribunal.

Le délibéré est prévu le 1er juillet.