Touba : Une affaire de s*****e défraie la chronique

Sokhna Maï Mbaye, Aïssatou Guèye dite ‘’Dié’’ et Moussa Mbaye sont poursuivis pour collecte illicite de données à caractère personnel, diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et ont écopé d’une condamnation de 1 an, dont 6 mois ferme, informe Igfm.
En effet, tout est parti d’une discussion WhatsApp entre Tayrou Mbacké et son amant Khadim Khouma. C’est ainsi que la dame a envoyé des photos à son amant (homme marié). Malheureusement, l’épouse de ce dernier, Sokhna Maï Mbaye, a fini par détenir les photos de sa rivale et les a envoyées à son amie Aïssatou Guèye. Cette dernière ne tarde pas à les envoyer à Moussa Mbaye, le père de Sokhna Maï Mbaye.
C’est ainsi que les images obscènes ont fait le tour de la toile. La victime a saisi alors le commissaire de la police du Plateau pour une plainte. Dans sa déposition, la dame déclare entretenir une relation amoureuse avec Khadim Khouma et que ces clichés datent de 2013. C’est en 2019 que la femme de son amant l’a appelée pour l’informer qu’elle détient actuellement les photos.
Interrogée, Sokhna Maï Mbaye a d’abord nié les ‘’allégations’’ de sa rivale avant d’avouer qu’elle s’est procurée les photos dans la messagerie Facebook de son mari.