Touba : Serigne Mbaye Thiam promet une augmentation de la production d’eau

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a promis jeudi à Touba un accroissement des capacités de production d’eau potable à l’occasion du Grand Magal, dont la célébration est prévue mardi prochain.

‘’Nous allons avoir une augmentation de la capacité de production et nous avons aussi mis un accent particulier sur les ouvrages de stockage par la réalisation de châteaux d’eau et la réhabilitation d’un autre d’une capacité de 1000 mètres cubes. Il avait cessé de fonctionner 10 ans durant’’, a indiqué Serigne Mbaye Thiam.

Il intervenait au terme d’une visite d’évaluation du programme d’assainisememnt et d’alimentation en eau dans la cité religieuse, hôte mardi prochain du Grand Magal qui draine chaque année de nombreux fidèles.

‘’En ce qui concerne le volet eau potable, l’année dernière, on était à 112 mille mètres cubes jour. Cette année, nous avons renforcé les capacités de production avec la réalisation de 3 forages et la réhabilitation d’un forage’’, a fait valoir M. Thiam.

A l’en croire, les forages seront mis en service pour un approvisionnement correct de la cité religieuse durant tout le magal.
La vétusté du réseau hydraulique de Touba ne facilite pas également l’approvisionnement et l’accès l’eau potable dans cette période de forte concentration humaine, a-t-il fait remarquer.

Pour cette édition, l’accent a été mis sur le réseau, a assuré le ministre de l’Eau et de l’Assainissement en faisant au passage savoir que « sur les 55 km de réseau, 32 km ont été posés, le reste le sera d’ici au Magal’’.

Il a ajouté que 97 fuites ont été détectées et réparées sur le réseau non sans signaler que cela ne permet pas de maximiser toutes les possibilités offertes par les capacités de production.

S’agissant du volet assainissement, il a soutenu que les dispositions habituelles ont été mises en œuvre, notamment la mise à disposition de camions de vidange, de toilettes mobiles, etc.

A cela s’ajoute ‘’la réhabilitation de stations de traitement de boue de vidange avec deux bassins supplémentaires de 3000 mètres cubes qui ont été préparés et aménagés pour pouvoir recevoir les boues de vidange qui sont collectées par les camions qui sont mis en place’’, a relevé le ministre.

Pour l’évacuation des eaux pluviales, le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a mis depuis quelques jours des camions hydrocureurs qui pompent l’eau au niveau des quartiers où il n’y a pas d’exutoires naturels pour la déverser ailleurs, a indiqué Serigne Mbaye Thiam.

Il a insisté sur le fait que Touba faisait partie du projet d’assainissement des 10 villes, initié par le chef de l’Etat pour un coût global de 70 milliards de francs, celui de Touba étant évalué à 12 milliards de francs.

Ce programme, qui a démarré en fin 2018, est à un taux d’exécution de 70% et les travaux devraient s’achever au plus tard en juin 2021.