Touba : Le manque d’eau, la tache noire du Magal

Tout n’est pas rose à Touba à l’occasion de ce grand Magal, édition 2019. Sous la forte canicule du soleil, le pèlerins sont confrontés à un sérieux manque d’eau.

Jour de Magal; jour de soif

En ce jour de Magal, hommes et femmes, seau ou bouteille à la main, voire bassine sur la tête arpentent les rues de de ville religieuse à la recherche de l’eau.

Le liquide précieux se fait rare dans ce quartier de la capitale du Mouridisme. Dans l’une des rares maisons où le robinet continue à fonctionner, tout le monde fait la queue pour s’approvisionner.

Les toubatois, solidaires

Dans les rares maisons où le robinet coule 24h/24 les propriétaires, en bienfaiteurs, ouvrent leurs maisons à tout ce beau monde à la recherche de l’eau.

Qu’en est-il de la promesse de l’Etat?

Malgré toutes les dispositions annoncées pour l’approvisionnement en eau de Touba pendant le Magal, le liquide précieux est devenu un luxe.