Thiès : Du Chanvre Indien, De Faux Billets Et Des Médicaments Frauduleux Réduits En Cendres

195
Single Post


Single Post
Thiès : Du chanvre indien, de faux billets et des médicaments frauduleux réduits en cendres
Plus de 4 tonnes de chanvre indien, des médicaments impropres  à la consommation  et de  faux billets sont incinérés aujourd’hui à Thiès devant le préfet et les forces de défense et de sécurité. Ces saisies concernent  aussi bien Thiès que certaines localités de la Petite Côte, d’après le commissaire Bassirou Ndiaye, Chef de la Brigade régionale des stupéfiants. 
« Dans le cadre de la Semaine nationale de lutte contre l’usage de la d****e et particulièrement du chanvre indien, les forces de défense ont organisé une cérémonie d’incinération de ces produits qui tuent. Ainsi, 4,280 t de chanvre indien, de faux billets estimés à 24 millions F Cfa, des produits frauduleux et des médicaments impropres à la consommation ont été incinérés », indique le commissaire Ndiaye.
Le chef de Brigade régionale des stupéfiants de Thiès précise que ces saisies ont été opérées entre 2019 et 2022. Concernant le chanvre indien, il a été saisi par les éléments de l’aire marine protégée de Joal, dans le département de Mbour et les commissariats de police de la région de Thiès. 
La cérémonie s’est déroulée devant le préfet de Thiès.  Pour Moussa Diagne, il urge aujourd’hui de sensibiliser les jeunes sur les méfaits de la d****e, mais surtout de les occuper en emploi. 
‘’C’est le moment de mettre l’accent sur la communication, la sensibilisation et d’attirer l’attention des Sénégalais sur les effets néfastes induits par ce trafic illicite. C’est le moment de lancer un appel à l’ensemble des forces vives de la nation pour qu’une vigilance accrue soit accordée à ce phénomène, de manière à pouvoir nous préserver de ces conséquences inestimables au s**n de notre société. Tout cela est dû à la malchance de voir ce produit accessible. C’est un mal profond. Aujourd’hui, la violence est dans les familles,  dans la communauté.  Des fois, nous sommes alertés  par une mère de famille, par un père de famille menacé  par son fils en état de manque ou en situation d’addiction », regrette M. Diagne. 
Le préfet de Thiès à tout même salué les efforts de l’État qui fait des pieds et des mains dans le cadre de la politique d’emploi des jeunes. Une des solutions pour que les jeunes désemparés puissent tourner le dos à la d****e.