Thierno Bocoum démonte les arguments de Maham Kâ invité de l’émission Jakarlo (Vidéo)

Thierno Bocoum affirme avoir décelé une tentative de manipulation  de l’opinion concernant la modification de la loi sur l’état d’urgence et l’état de siège, qui intègre désormais un état de catastrophe naturelle ou sanitaire.  Il démonte les arguments de Maham Kâ, représentant le ministère de l’Intérieur,  dans l’émission Jakarlo.

Hormis les irrégularités sur la forme, Thierno Bocoum  explique qu’il en est rien des explications de Maham Kâ qui soutient que cette nouvelle loi diminue les pouvoirs du président de la République.

Dans l’article 24 du nouveau  : “il est donné à l’autorité administrative compétente sans que soit proclamé l’état d’urgence où l’état de siège, pouvoir de prendre des mesures visant à assurer le fonctionnement normal des services publics et la protection normale des populationsCes mesures peuvent notamment consister  à l’instauration d’un couvre-feu  et à la limitation d’un déplacement sur tout ou partie  du territoire national pour une durée d’un mois renouvelable une fois.” 

Ce texte donne carte blanche au président de la République de prendre n’importe quelles mesures, sans les citer. Ce qui peut conduire à des dérives, des restrictions de libertés, selon Thierno Bocoum contrairement aux dires de Maham Kâ.  Alors que dans le cadre du régime normal de l’état d’urgence et de l’état de siège, la loi énumère les différentes dont le président a  la possibilité de prendre.

Il en dit plus !