Thiaroye 44: “Un massacre qui continue”, selon Guy Marius Sagna

Guy Marius Sagna, secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine (Frapp France dégage), s’est fendu d’un post pour dénoncer encore le massacre de Thiaroye 44. En effet, le  1er décembre 1944, des troupes coloniales et des gendarmes français avaient tiré sur des tirailleurs sénégalais, anciens prisonniers de la Seconde Guerre mondiale récemment rapatriés, qui manifestaient pour le paiement de leurs indemnités et le versement du pécule qui leur était promis depuis des mois qui, selon lui, continue toujours.

Texte in extenso:

Thiaroye 1944 fût un massacre.
Depuis, le massacre continue.
Massacre de nos langues.
Massacre économique.
Massacre commercial.
Massacre halieutique.
Massacre budgétaire
Massacre monétaire.
Massacre sanitaire.
Massacre militaire.
Massacre culturel.
Massacre foncier.
Pas un dessert.
À nous africain.e.s d’arrêter ce massacre.
Personne le fera à notre place.
L’émigration irrégulière ne développera pas l’Afrique. L’Afrique a besoin d’une révolution anti-impérialiste, populaire et panafricaine.
Aujourd’hui encore plus qu’hier est d’actualité le mot d’ordre “DON’T AGONISE! ORGANISE!”