Tests de vaccins Covid : 3 premiers essais lancés en décembre

Pour tester les candidats vaccins contre le Covid-19 l’Inserm avait lancé un appel à volontaires via sa plateforme Covireivac. Trois premiers essais devraient démarrer en ce mois de décembre.

Avant d’être définitivement mis sur le marché et proposés aux patients, certains vaccins prometteurs contre le Covid-19 doivent faire leurs preuves parmi une multitude de candidats. Pour tester les capacités de ces candidats-vaccins à protéger de l’infection, l’Inserm avait lancé le 1er octobre un appel à volontaires. L’appel lancé via la plateforme Covireivac élaborée avec le soutien de Santé Publique France et de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), a été largement entendu puisque 25 000 personnes s’y sont inscrites en une dizaine de jours.
Sur le même sujet
Vaccin contre le coronavirus
Vaccin Covid-19 : c’est pour quand ? qui est prioritaire ?

Trois essais cliniques vaccinaux devraient donc démarrer en France dès ce mois de décembre « sous réserve de l’accord des autorités réglementaires » souligne l’Inserm dans un communiqué. Des accords ont été conclus avec les industriels Astra Zeneca, Janssen et Moderna.
Pourquoi continuer à mener des essais ?

Même si une première campagne de vaccination démarre dans les prochaines semaines, notamment pour protéger les pensionnaires vulnérables des Ehpad, « il est impératif de poursuivre les essais afin d’approfondir les connaissances scientifiques notamment sur la durée de la protection et la qualité de la réponse immunitaire » souligne l’Inserm.

La poursuite des travaux de recherches permet aussi d’élaborer des produits avec des efficacités complémentaires, plus faciles à administrer et/ou moins chers à produire.
Quels seront les essais menés en France ?

Les essais cliniques envisagés en France sont de deux types :

Des essais de phase 2, visant à étudier finement la capacité des vaccins à produire une réponse immunitaire (immunogénicité) sur des personnes âgées, dont le système immunitaire est généralement affaibli alors même qu’elles sont les plus à risque de développer des formes graves de la maladie.
Des essais de phase 3 pour étudier l’efficacité et la sécurité à grande échelle des candidats vaccins prometteurs, en fonction de l’intensité de la circulation du virus en France dans les prochains mois.

C’est quoi la plateforme Covireivac ?

Afin d’évaluer les vaccins qui permettront de contenir efficacement et durablement la pandémie de Covid-19, la France a souhaité établir un « guichet unique » pour tous les candidats. L’objectif est de réunir un panel de volontaires aux profils variés (mais ayant au moins 18 ans) afin de mesurer toutes les données du futur vaccin. Les essais cliniques conduits porteront sur les vaccins les plus prometteurs, sélectionnés par le comité scientifique vaccins.

« L’étape des essais cliniques dans de bonnes conditions est capitale pour le développement de vaccins sûrs et efficaces. Cela permet de fournir aux autorités sanitaires les données indispensables pour garantir au public la qualité des vaccins qui seront ensuite développés. Nous avons aujourd’hui besoin de la mobilisation de volontaires à nos côtés », souligne Odile Launay, professeur en maladies infectieuses et tropicales à l’Université de Paris, et coordinatrice de Covireivac.
Et s’il y a des effets secondaires ?

Outre le suivi et la surveillance des volontaires pendant les essais, un dispositif spécifique de surveillance des participants sera mis en place par la plateforme à la fin des essais, en lien avec les médecins généralistes et l’ANSM. Cette surveillance permettra ainsi de suivre la sécurité des vaccins à long terme.

Lire aussi :

Vaccin coronavirus (Covid-19) : 2 candidats vaccins produisent une réponse immunitaire
Se faire vacciner contre le coronavirus ? Un quart des Français dit non
Tests Covid-19 : pour qui ? Comment ?
Spray nasal pour boquer le Covid : 3 essais en cours

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes