Terrorisme au Sahel : Le ministre nigérien de la Défense révèle les causes et …

Le ministre de la Défense de la République du Niger, Issouffou Katambé, par rapport aux causes du terrorisme qui sévit dans la région du Sahel, a révélé que dans la région de Diffa (Nord du Niger), il n’y a pas moins de 300 000 déplacés et réfugiés. Selon lui, cette situation a commencé en 2012. Et la plupart de ces personnes s’y sont installés à l’âge de 12 ans. Aujourd’hui, ces jeunes ont 17 ans et sont devenus de «potentiels combattants» de Boko Haram. 
 A en croire l’autorité nigérienne qui animait une plénière, ce mardi 19 novembre, sur le thème «Face à la crise du multilatéralisme : quelles réponses aux limites de la paix et de la sécurité en Afrique ?», ces jeunes enfants n’ont pas fréquenté les écoles et n’ont reçu aucune éducation encore moins une formation pour prétendre avoir un métier dans l’avenir. Ce qui constitue un «réel danger» pour l’avenir des populations du Sahel. Issouffou Katambé signale qu’aujourd’hui, le nombre de jihadistes dont dispose Boko Haram est estimé à 3000
. Et la majeure partie d’entre eux sont des enfants et opèrent leurs attaques à pied, en moto, à cheval ou encore à chameau. Ils sont prêts à mourir à tout moment et à tout prix. Leur objectif principal est de récupérer la zone de Diffa (Niger) et de Maïduguri (Nigéria). Ce, pour y installer leur califat.