Ter : Retard Dans Les Prévisions, Dette De Plus De 25 Milliards…

471
Single Post


Single Post
TER : retard dans les prévisions, dette de plus de 25 milliards…
D’après la Société d’exploitation du Ter (Seter), filiale de la Sncf, la ligne Dakar-Diamniadio devait transporter 115 000 passagers par jour, et trouver son équilibre financier au bout de 3 ans. On est loin du compte. Le Train express régional (Ter) est loin des objectifs financiers et de fréquentation. D’après Le Figaro, les résultats affichés étaient loin des prévisions durant la première année.
 
« Contractuellement, le déficit de la Seter est à la charge de l’État sénégalais », confie le journal français. Lequel indique qu’en raison de la situation internationale et de la forte augmentation du prix des matières premières, « (le Ter)s’est retrouvé en difficulté et a multiplié les retards de paiement ».

« Nonobstant les difficultés du Ter, les expatriés Patrick Tranzer et Marc Burger, malgré leur manque d’expérience significative dans (le domaine), facturent leur prestation à hauteur de 84 000 euros par mois (près de 56 millions F CFA) », a par ailleurs écrit la source. 

Ce, sans compter les frais externes : chambre d’hôtel, au Pullman pour l’un, et allers-retours hebdomadaires vers Nouakchott pour l’autre.
 
Pour éviter « une dégradation inévitable du service », poursuit Le Figaro, les responsables de Seter ont adressé un courrier au ministre des Transports, Mansour Faye, en juin dernier, pour insister sur la nécessité de signer le contrat sur trois ans, le contrat de pré-exploitation prenant fin, « pour percevoir les sommes dues à hauteur de 25,78 milliards F CFA ».