Tensions en Guinée : Alioune Tine et Cie tancent Alpha Condé

L’opposition guinéenne prête au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Et, la manifestation contre cette forfaiture a enregistré lundi 5 morts. Et, occasion pour  la jeunesse de Afrika jom center  de s’opposer à « cette répression brutale et violente des manifestations.

Changement  constitutionnel

Les révisions constitutionnelles pour se maintenir au pouvoir au delà des deux ( 02) mandats prévus par les textes, ont été la source de violence et d’instabilité pré ou post-électorale en Afrique. Et, dans un communiqué, notent Afrikajom Center, le Forum Social Sénégalais et les Jeunesses Panafricanistes, « le projet de changement constitutionnel en République du Guinée suscite les mêmes tensions, les mêmes violences politiques avec des répressions violentes et sans nuance des manifestations pacifiques ».

Appel à Condé

Considérant la vulnérabilité du contexte sous-régional, ces membres de la société civile africaine lancent un appel aux autorités guinéennes. Pour « surseoir à tout projet de réforme constitutionnel. Les signataires invitent toutes les parties prenantes à avoir recours au dialogue, demandent aux autorités publiques de la Guinée à « respecter leurs obligations »

La communauté africaine saisie

Dans la foulée, les camarades de Alioune Tine ont interpellé la Cedeao l’Union africaine et les Nations Unies à agir rapidement en Guinée pour le retour au calme et à la cessation de toutes les violences.

Aussi invitent-ils, toutes les Organisations de la société africaine, à se joindre à elles pour toute action citoyenne de médiation et de résolution des conflits en Guinée.

Tirer les leçons de l’histoire

In fine, selon les signataires de ce Communiqué, il est temps de tirer les leçons de l’histoire sur le forcing concernant le troisième mandat comme une menace pour la paix, la sécurité et la stabilité.

alpha conde 30 - Tensions en Guinée : Alioune Tine et Cie tancent Alpha Condé