Tensions avec le PCA de l’Ipres : « Racine m’a dit : ‘je souhaite que …» (Mamadou Sy Mbengue)

S’ils ont pu arrondir les angles depuis lors, les relations ont été tendues parfois houleux entre le Directeur général de l’Ipres et le Président du conseil d’administration de la même boite. Mamadou Racine Sy pour ne pas le nommer, que Diagne Sy Mbengue dit considérer comme « un grand frère avec qui je chemine depuis 7 ans », manœuvrait en coulisses en vue d’obtenir son départ de la direction générale de l’Ipres. Mais pour Diagne Sy Mbengue, également maire de Tivaouane, il fallait s’en ouvrir directement au Pca de l’Ipres pour en avoir le cœur net, au lieu de se contenter de rumeurs. « Je suis allé personnellement voir le président Racine. Vous allez être surpris, il m’a dit de manière très claire : ‘je souhaite que vous quittiez la direction générale de l’Ipres’, confie Racine Sy dans un entretien à Seneweb.

A Racine Sy, poursuit-il, « On lui aurait dit que j’étais à l’origine d’articles de presse qui parlaient de la fin de son mandat, parce qu’ici à l’Ipres, tous les deux ans normalement il y a une alternance entre les travailleurs et le patronat. Également dans l’entourage du président (Macky Sall ; ndlr), on lui aurait dit que j’étais en train de manœuvrer pour qu’on note l’autonomie de gestion à l’Ipres, ce qui est naturellement faux. On s’est expliqués sur la question et j’espère qu’il a bien compris », tempère Mamadou Diagne Sy Mbengue dans l’entretien vidéo où il a également abordé le cas Abdou Ndéné Sall.

« C’est avec beaucoup de regrets que j’ai lu ses propos à mon encontre dans la presse. Je préfère me concentrer sur autre chose que sur des futilités », minimise-t-il, non sans préciser toutefois, que « Quand il (Abdou Ndéné Sall ; ndlr) voyait pour la première fois le président Macky sall, quand il lui serrait la main, c’était dans ma chambre à coucher, à Tivaouane. Si en ce moment là j’étais dans la politique pour la réélection de quelqu’un, l’opposant Macky Sall ne serait pas chez moi en train de recevoir quelqu’un qui pourrait le soutenir».

Diagne Sy Mbengue de rappeler qu’il avait lui-même recommandé Abdou Ndéné Sall au président de la république Macky Sall, pour faire de lui le maire de Tivaouane, mais Dieu en a décidé autrement. « Non seulement j’ai avancé son nom pour qu’il soit maire de Tivaouane, mais sachant que sa maman ne voulait pas son fils devienne maire, c’est moi-même et le doyen Amadou Diallo qui sommes allés voir sa maman pour lui dire que Tivaouane a besoin de lui, qu’il faut le laisser prendre la municipalité ». Mieux, « Al amine avait dit en son temps à tout le monde qu’il ne voyait pas de raison pour que je ne prenne pas la mairie », poursuit Diagne Sy Mbengue, précisant que le chef de l’Etat et Serigne Abdou Aziz Sy al Amine s’était tous les deux accordés sur sa personne pour trôner à la tête de la mairie de Tivaouane.