Tension en Bolivie : L’Église catholique s’érige en médiatrice

L’abdication de l’ex-présidente Evo Morales n’a pas empêché la poursuite de la contestation dans le pays.    

En effet les partisans d’Evo Morales entrent dans leur quatrième semaine de contestation du gouvernement conservateur de la présidente intérimaire Jeanine Añez. Et 11 personnes ont trouvé la mort depuis l’arrivée au pouvoir de la présidente intérimaire il y a une semaine.

Ainsi, l’Église catholique a choisi de jouer un rôle de médiation pour calmer la tension.

Selon Aurelio Pesoa Ribero, secrétaire général de la Conférence épiscopale de Bolivie, « le meilleur chemin pour dépasser les différences entre Boliviens, c’est le dialogue. Organiser de nouvelles élections transparentes permettra à tous les Boliviens de s’entendre de nouveau, dans un esprit démocratique et pacifique », rapporte rfi.fr.