Tawaf à Touba : Le «prophète» Habib Diabang édifié sur son sort

207

Habib Diabang est libre. Il vient d’être relaxé purement et simplement, ce mardi 15 juin, par le président du tribunal de grande instance (TGI) de Diourbel. Alors que le parquet avait requis 6 mois de p****n à son encontre, lors du procès tenu le 1er juin dernier.
Le leader du mouvement Diwanou Bamba Saliou Kara avait organisé, avec d’autres de ses membres, le rite de la procession en direction de la grande mosquée de Touba.  Il a été placé sous mandat de dépôt le 23 février dernier pour participation à une marche non-autorisée et profanation d’un lieu de culte.
Bastonné au moment des faits par des individus, le «prophète» Habib Diabang avait déclaré, lors des débats d’audience : «On m’a administré de violents coups sur les lieux. Mais je n’étais pas blessé, parce que c’est Dieu qui me protège. Ce qui signifie que je suis sur le bon chemin.»