Tanor à Macky: «Nous avons un capitaine et c’est vous !»

0

Ousmane Tanor Dieng a pris part à la cérémonie de lancement officiel de la campagne de parrainage du candidat Macky Sall, ce mercredi. Le leader des socialistes a lancé un message à ses adversaires. «Monsieur le président, à partir de maintenant, nos adversaires se rendront compte, sans les minimiser, que nous ne boxons pas dans la même catégorie », a-t-il averti.

« Nous ne boxons pas dans la même catégorie »

Réitérant le choix que son parti a porté sur le candidat Macky Sall, le leader des socialistes ajoute : «Nous avons un cap, c’est votre vision. Nous avons un capitaine et c’est vous-même (Ndlr : le Président Macky Sall). Et nous nous inscrivons résolument dans une dynamique de victoire assurée dès le premier tour », a indiqué Ousmane Tanor Dieng.

Le secrétaire général du Ps a aussi défendu le parrainage décrié par l’opposition. Pour lui, le système de parrainage prouve aujourd’hui par son «caractère populaire, puisque c’est le peuple qui parraine et élit, par sa force citoyenne, qu’il est le meilleur outil pour protéger notre démocratie face aux candidatures tapageuses et hasardeuses.»

« Ceux qui décrivent Macky comme un dictateur »

Tanor Dieng a également répondu à ceux qui décrivent le chef de l’Etat comme un dictature. «Ce parrainage est la preuve que notre démocratie est vivante et innove par le haut en remettant le citoyen au cœur de l’action politique. C’est la raison pour laquelle décrire le Sénégal comme une dictature ou Macky Sall comme un dictateur est simplement dérisoire », tranche-t-il.

«Quel est le pays dictatorial dans lequel la magistrature, les magistrats, les institutions, le Président de la République sont trainés chaque jour et que rien n’arrive à ces personnes. Je pense que si le pays n’est pas démocratique, ou même un peu trop, ces choses là ne se passeraient pas », a martelé le socialiste. Mais pour lui, c’est durant la présidentielle que la réponse devra être donnée à l’opposition.

Laisser un commentaire