Tamba – Assassinat De Dieynaba Dème à Saré Gayo : Les Aveux Effroyables De Son époux Qui La Soupçonnait D’infidélité

136
Single Post


Single Post
Tamba – Assassinat de Dieynaba Dème à Saré Gayo : Les aveux effroyables de son époux qui la soupçonnait d’infidélité
Mamadou Seydou Mballo âgé de 37 ans et cultivateur de profession a avoué avoir tué son épouse Dieynaba Dème âgé de 35 ans et mère de 5 enfants dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 juin dernier au village de Saré Gayo situé à 5 Kilomètres de la commune de Sinthiou Malème, département de Tambacounda. Il est passé aux aveux lors de son interrogatoire à la suite de son déferrement ce vendredi 1 juillet au parquet de Tambacounda.

De nouvelles révélations sur la m**t de Dieynaba Dème âgée de 35 ans, mariée et mère de 5 enfants froidement t**e dans sa chambre au village de Saré Gayo dans la commune de Sinthiou Malème dans le département de Tambacounda. De sources proches de l’enquête, son époux Mamadou Seydou Mballo, cultivateur âgé de 37 ans et meurtrier présumé, a avoué être l’auteur de l’assassinat de son épouse à qui il a asséné plusieurs coups de couteau. Face aux enquêteurs de la brigade de gendarmerie territoriale de Tambacounda, le présumé meurtrier aurait soutenu : « Je suis arrivé au village le 26 juin dernier après 1 mois et 15 jours d’absence. J’étais parti chercher du travail à Pout dans la région de Thiès. Certains de mes collègues de travail m’ont fait comprendre que ma femme entretenait des relations coupables avec certains habitants du village et que le nommé Aly Diaw est le père légitime de l’enfant que j’ai baptisé l’an dernier ». 

Poursuivant, il aurait ajouté : «Ne pouvant pas supporter les dires de mes collègues, je l’ai interpellée aussitôt à mon arrivée et je lui ai demandé que je ne passerai pas la nuit avec elle. C’est ainsi que je me suis retiré d’elle. Vers 2 heures du matin, je l’ai appelée pour entretenir une relation sexuelle avec elle avant de me retirer. C’est vers 5 heures que je suis allé dans la chambre muni d’un couteau et je lui ai planqué plusieurs coups jusqu’à ce m**t s’en suive. J’ai pris un pagne et je l’ai enveloppée. En sortant de la chambre, j’ai rencontré ma grand-mère et je lui ai dit que j’ai tué Dieynaba. J’ai quitté le village et j’ai pris un véhicule pour aller directement au poste de la gendarmerie de Sinthiou Maléme où je me suis fait prisonnier ».

Inculpé ce vendredi par le magistrat instructeur pour le crime d’assassinat, il a finalement connu son sort puisqu’il a été envoyé en p****n où il passera sa première nuit et une information judiciaire a été ouverte.