Syrie, Notre-Dames-des-Landes, SNCF : une interview musclée pour Emmanuel Macron

0

Nouvelle séquence médiatique, dimanche soir, pour Emmanuel Macron, près d’un an après son élection. Le président français a été interrogé pendant plus de deux heures sur BFM TV et Mediapart, en direct du Palais Chaillot.

Le ton était très différent de l’entretien mené par Jean-Pierre Pernaut au JT de TF1 jeudi. Dimanche 15 avril, le président Emmanuel Macron a répondu pendant plus de deux heures aux questions, souvent incisives, de Jean-Jacques Bourdin (BFMTV/RMC) et Edwy Plenel (Mediapart), en direct du théâtre national de Chaillot, ce qui a donné lieu à des échanges parfois très vifs.

“Macron encaisse et castagne”, a ainsi titré Le Parisien qui a trouvé l’interview “parfois brutale”. Pour Libération, “Macron s’est présenté sur le ring” pour une interview présidentielle “d’une intensité rare”, un débat “corps à corps”. De son côté, Le Figaro a vu un “débat virant souvent au pugilat verbal” et “une fonction présidentielle malmenée par deux journalistes très agressifs”.

Lors de cet entretien, le chef d’État s’est d’abord longuement expliqué sur sa décision d’intervenir en Syrie aux côtés de Washington et Londres, avant d’être interrogé sur les dossiers nationaux, telles que la réforme de la SNCF et la fiscalité.

• Frappes en Syrie

“Nous avons réussi l’opération sur le plan militaire” en Syrie, a affirmé dimanche 15 avril Emmanuel Macron, en référence aux frappes réalisées samedi par la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne contre des sites de production d’armes chimiques du régime de Bachar al-Assad.

“NOUS AVONS RÉUSSI L’OPÉRATION SUR LE PLAN MILITAIRE”

Laisser un commentaire