Suspension Du Préavis De Grève Des Aiguilleurs : La Réaction De L’anacim

190
Single Post


Single Post
Suspension du préavis de grève des aiguilleurs : La réaction de l’Anacim
Les contrôleurs aériens de l’Asecna ont suspendu leur préavis de grève qui était prévu du 25 au 27 août. Cette décision est bien accueillie à l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim). Leur directeur Sidy Gaye se dit soulagé. Car, signale-t-il, cette grève aurait complètement perturbé le trafic aérien.

«Cela nous a évité une très grosse perturbation des espaces aériens confiés par les États membres de l’Asecna et elle aurait aussi perturbé la fourniture des informations concernant la circulation des aéroports au niveau de nos États. Ce qui aurait constitué un impact assez négatif sur la sécurité. C’est un réel soulagement. D’ores et déjà, il faut se focaliser à travailler sur la reprise du trafic aérien», a-t-il laissé entendre.

La suspension du préavis de grève du Syndicat des aiguilleurs du ciel du Sénégal fait suite à l’audience que lui a accordée le chef de l’État Macky Sall, hier soir. Sur ce, l’Union des syndicats des aiguilleurs du ciel africain a tenu une réunion hier soir pour décider de la levée du mot d’ordre de grève, afin de donner une chance aux négociations.

Réagissant sur Rfm, le secrétaire général du Syndicat des aiguilleurs du ciel du Sénégal, François Paul Gomis, a expliqué : «Le président nous a reçus hier pour nous demander de lever le m**t d’ordre de grève, parce qu’il a décidé de prendre les choses en main pour parler avec l’administration de l’Asecna, particulièrement le directeur général, pour qu’il nous reçoive et qu’on puisse asseoir les conditions d’un dialogue.»

La plateforme revendicative tourne essentiellement autour des capacités opérationnelles, à savoir des primes de motivation, des éléments de salaires, de meilleures conditions de travail. «Ce sont des points de revendication qu’on a déposés depuis des années. Mais on n’a pas trouvé une oreille attentive au niveau de l’administration. Le directeur général n’a jamais voulu recevoir l’Usycaa. On a déposé le préavis de grève non seulement pour nous faire entendre, mais aussi pour que nos doléances soient prises en compte», a fait savoir François Paul Gomis.