« Surtout pas de sournoiserie, il n’existe pas de listes siamoises dans ces législatives » (Par Soukeyna Fall)

74
« Surtout pas de sournoiserie, il n’existe pas de listes siamoises dans ces législatives » (Par Soukeyna Fall)


Les faits rien que les faits pour que la vérité juridique éclaire la réalité électorale. Il n’existe pas de listes SIAMOISES dans ces élections ni dans toutes autres élections conformément à la loi électorale.

Que même de grands journalistes tombent dans le bandage des yeux ou de déni de la réalité et parle d’une liste Yéwi-Wallu nous montre à quel point ,la manipulation sait faire des victimes.

Nul part dans la Constitution du Sénégal, ou dans le code électoral, il n’existe une possibilité juridique qui permet à une coalition de faire le report automatique de ses voix à une autre coalition.L’inter-coalition n’existe pas dans les éléments juridiques qui attestent d’une bonne lecture des élections.

CARABISTOUILLES POLITIQUES !

Nul part, il n’existe une liste Yéwi-Wallu dans ces élections législatives du 31juillet 2022.
Il y a une stratégie de camouflage des zones de faiblesse de Yéwi Askan wi en se servant des forces de la coalition Wallu et vice-versa. Mais qu’à cela ne tienne l’essentiel est de savoir que dans chaque liste, il n’y a pas eu une localité du Sénégal où une des deux listes a eu zéro votant. A l’intérieur du Sénégal comme à l’extérieur du Sénégal dans chaque département, il y a eu un vote pour Yéwi ,Benno ou Wallu et les autres.

La stratégie par Yéwi de vouloir biaiser le jeu démocratique a des limites.

Pour se donner l’illusion d’une victoire ,Yéwi Askan wi est prête à persévérer dans la manipulation pour dénaturer la perception de la réalité.

Une certaine opposition persiste toujours dans le faux et usage de faux..

Brouillard

Une certaine opposition continue dans le brouillage du jeu démocratique, même si le ton a été donné depuis la proclamation des résultats des élections locales en nous faisant croire ,qu’elle avait gagné par la magie des chiffres et pourcentage de Déthié Fall. Dans la campagne des législatives et maintenant sur les tendances des résultats, la manipulation de cette coalition de l’opposition continue.

Tout pour faire croire à l’opinion nationale et internationale que la réelle première coalition qu’est Benno BOKK YAKAAR ne l’est pas.

Les tendances obtenues dans le recensement des votes, ont acté la majorité parlementaire pour la grande coalition BENNO BOKK YAKAAR.
Le Président Macky Sall a obtenu la majorité parlementaire ou la mécanique qui lui permet d’avoir l’accompagnement juridique nécessaire dans l’e********n des politiques publiques.

Nous laissons aux personnes dédiées la proclamation détaillée des résultats .

LA RÉALITÉ SUR LES LISTES EN COMPÉTITION DANS CES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES.

Dans ces élections législatives il y a 8 listes en lice .Nul part n’a existé une liste Yéwi -Wallu.

Yéwi Askan wi a sa liste et son mandataire,Wallu a sa liste et son mandataire et cela est valable pour toutes les listes qui ont compéti .

Dans chaque zone où Yéwi Askan wi a gagné , vous verrez aussi qu’il y a un score à des fortunes diverses pour toutes les autres coalitions dont Wallu.
Le classement identitaire entitaire de chaque coalition est une obligation électorale qui n’est point lié à une inter-coalition.

Il y a un rang dévolu à chaque coalition conformément à la loi électorale.
Le plan De Déthié Fall ou plan PDF qui vise et vive à changer de perception par la conception de faire dans le déni de la réalité ne passera pas. Même s’il y a eu une volonté de mutualisation des forces, la vérité ne sera pas mutilée.
Rien dans la réalité qui n’est définie que par le comportement de l’électeur face à une liste, n’autorise qu’on puisse cumuler le total d’une liste à une autre liste .Ce report automatique de voix n’existe pas dans l’exploitation du verdict des urnes.

LE VOTE SANCTION MUTUELLEMENT BÉNI OU LE « NDAWETALLE ÉLECTORAL »

Une sanction peut être positive comme elle peut être négative.

La réalité électorale, du passé comme du présent, fait que parfois des votes sanctions peuvent exister .

Avant cela se faisait par frustrations pour sanctionner son propre camp mais cette fois-ci ce vote-sanction organisé est mutuellement béni par les deux listes où chacune assiste l’autre sans possibilité de fusion totale. Du « NDAWETALLE ÉLECTORAL  » !!

Ici le semblant de vote-sanction est volontaire et salutaire pour la liste qui reçoit la sanction ou directive.

Cependant le vote- sanction quelque soit son origine en décision individuelle ou en consigne émanant d’une autre personne, d’un responsable ou d’un groupe ne saurait lier le code électoral.

Libre à l’électeur qui est dans l’isoloir de choisir une coalition ou de voter par bulletin nul ou même de ne pas voter car le vote n’est jusqu’ici pas obligatoire.

En réalité et au final, ne compte que le suffrage valablement exprimé pour chaque liste.
C’est le seul critère qui définit fondamentalement qui des listes est première, qui est deuxième, qui est troisième etc.. avec la clé de répartition bien définie pour le scrutin majoritaire aux départements « Raw gaddu » 112 députés et 53 proportionnels au quotient électoral.

L’arnaque du siècle dans ces élections législatives du 31juillet c’est de vouloir se donner la paternité de deux listes.

Conformément à la loi électorale, même le vote qui comporte deux listes devient de facto nul . Cela pour nous montrer et démontrer qu’il n’existe pas des listes SIAMOISES dans une élection.

Yéwi Askan wi qui a fait du faux et usage de faux dans la campagne électorale en présentant de faux candidats et en cachant les vrais candidats, ne peut pas continuer de vouloir leurrer le peuple jusqu’à la proclamation des résultats.

Il n’existe pas de liste Yéwi-Wallu,il existe une liste Yéwi et une liste Wallu.

Si Yéwi Askan wi est deuxième après BENNO BOKK YAKAAR elle doit ses résultats à la tricherie politique pour conforter sa force. Ce dopage circonstanciel n’a rien à voir avec le poids réel de la coalition Yéwi Askan wi.

Même s’il y a eu beaucoup de supercherie ,de sournoiserie et de tricherie ,la siamoiserie des listes n’existe pas.Ces listes ne sont pas des sœurs siamoises. L’opération électorale permet de tout clarifier.

Il n’existe pas 7 listes ,il existe 8 listes en lice.

La composition de groupe parlementaire avant l’heure n’existe pas.

L’Inter-coalition ne peut exister sur le plan juridique que sous forme de groupe parlementaire.

Tout le reste n’est que parti, coalition avec des partis ou des coalitions qui se retrouvent sur une même liste .

Conformément à la loi électorale, dans le champ politique,
il n’existe que parti , coalition , grandes coalitions en liste unique ou des candidatures indépendantes comme préalables au premier degré, pour participer à des élections.

L’ORGANISATION DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DU 31JUILLET 2022

Félicitations à l’Administration et à tous les acteurs de l’organisation des élections. Ces élections ont encore prouvé si besoin en était encore ,de la fiabilité de notre système d’organisation et de déroulement des élections dans notre pays. Malgré les accusations récurrentes d’une certaine opposition , fidèle à la mauvaise foi et experte en manipulation, d’élections en élections, la transparence et la fiabilité de notre système se vivifient et se vérifient toujours.

Les résultats des élections législatives montrent et démontrent de la maturité de notre démocratie mais montrent surtout aussi la neutralité et la fiabilité du système organisationnel.

La mauvaise foi de l’opposition doit maintenant trouver son épilogue.

Même si la majorité absolue obtenue ,peut ne pas être écrasante comme nous l’aurions voulue, nous remercions le Peuple sénégalais. Le Peuple a encore montré que c’est lui le seul souverain et qu’il n’a pas besoin de violence pour se prononcer..
Le Peuple n’a pas fait le choix de l’aventurisme de la cohabitation mais a opté pour la consolidation des acquis en donnant la confiance à Benno Bokk Yakaar dans les 2/3 des départements du Sénégal avec des résultats clairs.

Nous restons vigilants comme des sentinelles pour le respect de l’expression des urnes .
Aucune intimidation ou menace des semeurs de violence ne pourrait nous dévier de notre trajectoire.

Tous les défenseurs de la Démocratie doivent rester debout si la volonté de semer le trouble ou chaos devait surgir.
Si une certaine opposition manque de culture républicaine pour ne pas reconnaître la fiabilité et la transparence dans le déroulement des élections , qu’elle sache que si la fraude était possible, leurs auteurs gagneraient avec des scores à la soviétique ou n’allaient pas perdre de grandes villes.

Que ceux qui cherchent des marqueurs dans l’histoire politique du Sénégal sachent que la trajectoire politique du Président Macky Sall jusqu’à son accession à la magistrature suprême est une exception. Rien que la temporalité de sa conquête est une exception..
Nous félicitations le Président Macky Sall pour son excellence dans la station présidence de la République.

Le déroulement du scrutin dans la transparence est à l’honneur de notre Démocratie et à l’honneur du Président Macky Sall ,à qui nous renouvelons notre confiance pour le continuum des politiques publiques de développement du Sénégal et des Sénégalais.

Le Sénégal grâce au Président de la République Macky Sall vient de montrer au monde et à l’Afrique que nous avons un système démocratique fiable.
Un peuple majeur qui sait donner la majorité comme pour dire et rappeler que le Pouvoir c’est le Peuple ..Le Peuple est le seul souverain et qu’il n’a pas besoin de violence pour s’exprimer..

Paix et Émergence en chacun de nous

Sénégal Sunugal

Soukeyna Fall
Benno Bokk Yakaar