Stades : Matar Ba minimise la mission de supervision : “Pas de quoi s’inquiéter”

767

Confronté au report des deux premières journées des éliminatoires du Mondial 2022 en septembre, le Sénégal fera face à la Zambie et au Cap-Vert les 5 et 8 juin en matchs amicaux au Stade Lat Dior de Thiès. Ce Stade n’a pas encore été définitivement homologué. Le ministre des Sports, Matar Ba, rassure quant à la finition des travaux avant l’organisation de ces matchs amicaux.

2 matchs amicaux en vue

C’est en marge des deux premières journées des éliminatoires du Mondial 2022 prévues au mois de septembre prochain, que l’équipe nationale A du Sénégal disputera deux amicaux à l’occasion de la fenêtre Fifa du mois de juin 2021. Le 1er match va opposer le Sénégal à la Zambie le 5 juin 2021. Pour son 2e match, le Sénégal jouera contre le Cap-Vert le 8 juin 2021, lit-on dans Les Echos.

Les explications tordues du ministre

Le seul hic, c’est la non-homologation définitive du Stade Lat Dior de Thiès devant abriter ces deux rencontres. Interpellé à ce sujet, le ministre des Sports qui présidait la cérémonie d’ouverture du Championnat africain de scrabble, rectifie : “Le Sénégal a bel et bien un stade, sinon on n’aurait pas pris ces matchs amicaux. Si ces matchs avaient été programmés même aujourd’hui, le Sénégal peut les abriter dans son stade. Seulement, il y a une nuance entre avoir un stade de grand standing et avoir un stade tout simplement. Il y a une différence entre le néant et l’existant.”

Justification d’un échec

Il précise que les “travaux sont en cours”, et que “si le Sénégal s’est engagé pour ces deux matchs amicaux, c’est que la fédération espère finir les travaux à temps”. Et de poursuivre : “Depuis la fermeture de Léopold Senghor, on joue toujours au Sénégal et nulle part ailleurs. On a bien un terrain de jeu, seulement il faut juste améliorer les conditions”.

Selon le ministre des Sports, “il n’y a rien d’extraordinaire qu’une mission fasse sa supervision et émette des réserves à lever. C’est courant dans plusieurs pays. Parce qu’après chaque mission, il y a des réserves à lever pour mobiliser l’ensemble des conditions permettant de tenir des manifestations sportives. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, nous travaillons pour optimiser les conditions en attendant le 22 février 2022, date de réception des clés du Stade du Sénégal”.