Soupçons de certains Sénégalais : Quand les recours de Benno et Yewwi renvoient à un parfum de deal contre le peuple …

111
Soupçons de certains Sénégalais : Quand les recours de Benno et Yewwi  renvoient à un parfum de deal contre le peuple …



Nul besoin n’est de le prouver, les attaques et contre-attaques, charges et recours de Benno et Yewwi devant le Conseil Constitutionnel dominent largement l’actualité politique sénégalaise. Pourtant un peu avant des coalitions de parti, des mouvements et même Fadel Barro, Geum Sa Bopp, Serigne Mboup entres autres de la Société Civile avaient saisi Dame Justice. Leurs actions et d’autres faits noyés par ce duel entre ces deux Coalitions, des soupçons de deal commencent à saisir quelques sénégalais…

« Politique dafa saleté ! La politique est sale », avait lâché un Sénégalais apparemment apolitique avant de se livrer sur l’actualité dominante. Avançant que d’autres partis et mouvements reconnus, avaient déjà saisi le Conseil Constitutionnel, L S avoue qu’il ne comprend pas pourquoi les sénégalais occultent d’autres recours ou dénonciations qui ont été déposés avant ? Pourquoi le Conseil Constitutionnel ne répond pas à ces actions légitimes d’autres sénégalais qui ont le même droit que ces leaders ou Coalitions jugées de grosses pointures ?
« Disons-nous la vérité : le dakarois n’est pas plus sénégalais que Koldois ou Foundiougnois. Celui qui veut voter pour Yewwi ne doit pas être obligé de voter pour Geum Sa Bopp parceque que sa coalition est exclue a cause d’un parrainage illégal aux yeux de la CEDEAO. Ils veulent tous être députés pour les intérêts de leur localité, du pays ! Alors pourquoi cette politique de deux poids deux mesures ?».
Dans cet échange qui aurait pu passer pour anonyme, une autre voix fait une accusation qui aurait pu être fracassante indexant Khakifa Sall, Ousmane Sonko et Barthélémy Diaz. Pour lui, le President Macky Sall détient des dossiers judiciaires de ces derniers, qui sont têtes de fil de la coalition «Yewwi askan wii», cette option de négociation pour gagner la majorité à l’assemblée nationale lors de ces prochaines joutes électorales pourrait être le « Plan B » de Macky Sall qui est dans une incertitude totale vu la reconfiguration politique en cours. Ce qui selon lui explique son entreprenariat rapide et ses transferts de milliards à la veille des élections.
Mieux ou pire, il avance même que « Quand Boune Abdallah est allée présenter ses condoléances à Bamba Fall, des rumeurs de transhumance se sont répandues. Mais plus fort quand Khalifa a perdu sa mère, c’est Macky Sall lui-même qui s’est déplacé pour aller présenter ses condoléances. Et depuis les rumeurs se répandent. Alors pourquoi pas ? Quand on sait que ce régime est aux abois depuis les émeutes de mars 2021. »
Une lecture qui fait sortir de son mutisme, un autre qui attendait aussi son bus. Ramant à contre-courant, il dit qu’il voit mal Khalifa Sall adhérer à un quelconque deal avec Macky et son régime.
Pour corser les échanges, un autre lui demande : « Selon toi, pourquoi Karim Wade a choisi de s’exiler au Qatar et s’opposer par Whatsapp et SMS ? Politique léép deal leu ! Tout est un deal en politique » lâche-t-il !
En tout cas, ce Conseil Constitutionnel, moi je ne lui fais pas confiance ! », alimente un autre au moment où leur bus se signale…Thiey nos voix d’experts !