Soudan: Omar el-Béchir déféré au parquet

Au Soudan, le président déchu Omar el-Béchir a été déféré dimanche 16 juin au parquet en charge des affaires de corruption à Khartoum. Il n’avait pas fait d’apparition publique depuis sa destitution, le 11 avril.

Extrait de sa prison pour l’occasion, Omar el-Béchir est apparu dimanche devant les locaux du parquet vêtu d’une traditionnelle jellaba blanche, turban autour de la tête, escorté par un important convoi militaire.

L’Agence France-Presse évoque « plusieurs véhicules » et des « membres des forces de sécurité lourdement armés ».

Une fois sur place, le dirigeant déchu a été « informé des accusations qui pèsent contre lui » : corruption, possession illégale de devises étrangères et réception illégale de cadeaux, explique Aladdin Dafallah, un responsable du parquet, cité par l’AFP.

Omar el-Béchir n’avait pas été vu en public depuis son éviction du pouvoir le 11 avril. Cette comparution n’est que la première étape d’un long processus judiciaire.