Son implant contraceptif migre vers ses poumons

Une jeune femme de 31 ans qui utilisait un implant contraceptif a découvert que celui-ci avait quitté son bras pour p********r dans son poumon.

Une jeune femme de 31 ans qui utilisait un implant comme mode de contraception sans le moindre souci depuis 8 ans, s’est rendue chez son gynécologue car elle souffrait de saignements vaginaux anormaux depuis plusieurs semaines. Lorsque le médecin a voulu vérifier l’implant, il a découvert que celui-ci ne se trouvait plus dans le bras. Une échographie a permis de découvrir que l’implant avait tout simplement migré dans l’un des lobes du poumon gauche.
Sur le même sujet
implant
À 20 ans, elle perd l’usage de sa main gauche après le retrait de son implant contraceptif
Un retrait par thoracoscopie

L’implant contraceptif est une petite tige qui doit être insérée juste sous la peau, sur la face interne du bras non dominant, en évitant le passage plus en profondeur dans le tissu sous-cutané où se trouvent les principaux vaisseaux sanguins et les nerfs. S’il est inséré trop profondément, dans le muscle ou le fascia, il peut migrer vers d’autres endroits du corps.

C’est sans doute ce qui est arrivé à cette patiente portugaise qui a dû subir une thoracoscopie pour se faire retirer l’implant logé dans son poumon. Fort heureusement, l’opération n’a eu aucune séquelle et la jeune femme a pu quitter l’hôpital 4 jours plus tard comme le précise le British medical journal.

A lire aussi :

Un contraceptif qui s’administre comme un vaccin

Le patch contraceptif dangereux pour la santé ?

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger