Sokhna Dieng Mbacké au ministre de l’Intérieur : « comment … ? »

Le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye était à l’Assemblée nationale cet après-midi afin de défendre le vote du projet de loi portant report des élections prévues le 1er Décembre 2019 et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux. La députée Sokhna Dieng Mbacké, la première à prendre la parole lors du débat général, a dit d’abord son inquiétude concernant la tenue du dialogue national et sa durée, mais aussi l’installation retardée  de Famara Ibrahima Sagna dans ses fonctions de Président du comité de pilotage. « Le dialogue devait durer trois mois selon le président Macky Sall, et cela fait 6 mois depuis le 28 mai 2019 que ce dialogue a commencé. »  Puis, regrettant que le Président du comité de pilotage ne soit toujours pas installé, elle se posera la question de savoir comment peut-il être à l’origine du projet de loi voté ce jour. 
« Je voudrais savoir M le ministre si le courrier dont vous parlez du général Niang, qui est à l’origine de l’élaboration de ce projet de loi est resté sans suite, puisque le Président Famara Ibrahima Sagna n’a pas été installé dans ses fonctions de Président du comité de pilotage. Comment un courrier qu’il aurait  reçu du Général Niang, auquel il n’a pas répondu parce qu’il n’avait pas qualité pour y répondre pourrait être à  l’origine de l’élaboration de ce projet de loi », a-t-elle demandé.
Autre préoccupation de la parlementaire, l’amendement du Gouvernement adopté en commission et qui fixe la date des élections au plus tard le 28 Mars. Selon elle, cette date n’est pas précise et semble évasive. Elle a proposé de dire par exemple  « 1er trimestre de l’année 2021 ».