Situation épidémiologique : « Le coronavirus est passé de niveau élevé à très élevé » (Oms)

La propagation rapide et l’ampleur de l’épidémie coronavirus (Covid-19) a conduit le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus à déclarer cette urgence  comme Urgence de santé publique de portée internationale (Usppi). Ceci, en vertu du Règlement sanitaire international (Rsi). Avec les derniers développements épidémiologiques, « le risque d’extension de cette maladie est passé du niveau élevé à un niveau très élevé dans le monde ».

« La situation épidémiologique est dynamique. Initialement, nous avons la Chine, mais au moment où nous parlons, on rapporte plus de cas confirmés dans d’autres pays que la Chine et c’est d’ailleurs ce qui reste préoccupant », a reconnu le responsable des opérations de réponse pour l’Organisation mondiale de la Santé (Oms), le Docteur Michel Yao au cours de la réunion d’urgence des partenaires sur la préparation et la réponse à l’épidémie de la maladie coronavirus (Covid-19) dans la région africaine ( 2 et 3 mars 2020 à Dakar).

Ce membre de l’Oms de renseigner que les premières évaluations dans les risques en Afrique étaient basées sur le scénario de Chine mais maintenant d’autres foyers comme celui en Italie en Corée du Sud et en Iran augmentent le risque. D’ailleurs, dit Michel Yao, depuis la fin de cette semaine, le niveau de risque pour les pays a été élevé. « Maintenant, nous sommes à un niveau très élevé pour l’ensemble des pays du monde en dehors de la Chine », a laissé entendre le responsable des opérations de réponse pour l’Oms.