Sirops Indiens Incriminés En Gambie : Ces Produits Ne Sont Pas Homologués Au Sénégal Mais…

208
Single Post


Single Post
Sirops indiens incriminés en Gambie : Ces produits ne sont pas homologués au Sénégal mais…
L’OMS a émis mercredi une alerte concernant quatre sirops contre la toux et le rhume produits par le laboratoire indien Maiden Pharmaceuticals qui pourraient avoir causé le décès de 66 enfants en Gambie et avoir été distribués dans d’autres pays. Compte tenu de la proximité de la Gambie, notre pays pourrait être exposé. La directrice de l’agence de régulation de la pharmacie  a affirmé à Seneweb que ces médicaments ne sont pas homologués au Sénégal. En effet, Oumy Kalsoum Ndiaye Ndao explique qu’une “note est en train d’être préparée pour demander à tous les agents et structures de santé de rester vigilant par rapport à ces médicaments même s’ ils ne sont pas officiellement distribués chez nous”. 
Toutefois   il est clair qu’il existe un marché noir des médicaments au Sénégal non maitrisé par les autorités  et la Gambie est un voisin immédiat du Sénégal d’où l’importance de l’alerte de l’OMS et celle que prépare le Sénégal. 
C’est le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a lui-même annoncé “l’Alerte produit médical » lors de sa conférence de presse hebdomadaire sur les enjeux sanitaires dans le monde.

Les médicaments contaminés sont des sirops contre la toux et le rhume qui « pourraient avoir un lien avec des lésions rénales aiguës et le décès de 66 enfants », a-t-il indiqué.
Il s’agit de quatre produits: Promethazine Oral Solution, Kofexmalin Baby Cough Syrup, Makoff Baby Cough Syrup et Magrip N Cold Syrup. Ils sont tous fabriqués par la même entreprise Maiden Pharmaceuticals Limited.
« En outre, le fabricant pourrait avoir utilisé le même matériel contaminé dans d’autres produits et les avoir distribués localement ou exportés. Un risque global est donc possible », avertit l’OMS.
« L’OMS mène une enquête avec l’entreprise et les autorités de réglementation en Inde », a indiqué le Dr Tedros.