Seydou Guèye sur le nouvel A320 neo : « Se faire prêter un avion par des amis pour des missions présidentielles ou officielles, n’est pas… »

274

« Les locations d’avions coûtent relativement cher » au Sénégal. Tel est l’avis du porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye qui justifie la nécessité pour le chef de l’Etat d’acquérir un nouvel avion de commandement, pour des raisons de sécurité. 
S’exprimant dans un entretien à L’observateur, il explique:  « Se faire prêter un avion par des amis pour des missions présidentielles ou officielles du Sénégal, n’est pas une page d’indépendance. Acquérir, dès lors, un nouvel aéronef participe d’une question de sécurité pour les missions présidentielles et ministérielles. Pour moi, il s’agit d’une question de souveraineté et de sécurité pour le Sénégal, au-delà des impératifs liés à la mise à jour des dispositifs de navigation eu égard à la rapidité de l’obsolescence  en la matière ».
Quid de l’actuel avion de commandement ? « La vente de Pointe Sarène se fera en toute transparence », promet toutefois Seydou Guèye.