Sénégal : Pourquoi l’activiste congolais Martial Pa’nucci est retenu à l’Aibd

Ce mardi matin, Seneweb a reçu une vidéo de l’activiste congolais Martial Pa’nucci qui déclare avoir a été séquestré à l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) depuis samedi. Hier, le rappeur congolais, réfugié au Burkina, s’est vu notifier un avis de refus d’entrer au Sénégal pour « menace de trouble à l’ordre public’’, entre autres.

Contactée par nos soins, une source policière révèle que l’activiste Martial Pa’nucci est en situation irrégulière. C’est un réfugié congolais qui est venu au Sénégal, sans visa. « Il est retenu en vue de son refoulement prévu le 19 décembre prochain. Maintenant, ce n’est pas le Sénégal qui prend en charge le billet retour, c’est la compagnie qui a pris sur elle la responsabilité de l’embarquer sans visa (ce qui est une violation des règles de transport aérien) qui va supporter les frais. Donc, il est arrivé par Air Burkina, il sera rapatrié par Air Burkina qui ne va revenir ici que le 19 (décembre) », a précisé la source de Seneweb.

A propos de la ‘’séquestration’’ dénoncée par l’activiste, la méme source répond : « Heureusement pour lui, il n’est pas dans une cellule, il a été mis quelque part en attendant son refoulement parce qu’il est en situation irrégulière ».
Selon la voix autorisée de la police, dans certains pays, des cellules sont prévues à l’intérieur des aéroports. Ceux qui sont en situation irrégulière y sont placés en attendant d’être refoulés. « Au Sénégal, on n’a pas ces genres de locaux qui nous permettent de garder ces personnes. Si c’était ailleurs, il n’allait pas avoir son téléphone avec lui. Juste pour dire qu’il n’est pas soumis à un traitement inhumain. On le laisse quand-même dans des conditions qui permettent un peu à ce qu’il puisse jouir du minimum de droit qu’il a, en attendant de le laisser partir », à en croire la Police.

Une source aéroportuaire de renchérir : « S’il était séquestré, il n’allait pas avoir accès à son téléphone ou à une connexion pour faire des vidéos. Il est dans une aérogare ouverte. L’aéroport n’est pas un lieu de séquestration ».

A souligner que l’artiste engagé Martial Pa’nucci, de son vrai nom Emma Martial Mbourangon, est venu au Sénégal, pour participer à l’Université populaire de l’engagement citoyen.