Sen’EAU : Le Dg et les travailleurs à couteaux tirés…

168

Les choses risquent de se compliquer, si la Direction générale de Sen’Eau ne fait pas appel à l’intersyndicale des travailleurs. Ces derniers sont très remontés contre la direction générale de la boite.

L’As informe que les travailleurs ont dénoncé hier, Face à la presse, les manquements et les injustices notés au s**n de la structure.

Selon le secrétaire général de Sates/Sen’eau, Elimane Diouf, le différend qui les oppose à la direction concerne les points suivants : l’enveloppe d’avancement de 2021 et ses modalités de répartition, la remise en cause de certains accords ou acquis, notamment le non-respect du protocole d’accord sur le nombre de polices par releveur, des retards notés dans le renouvellement ou la dotation d’équipements de travail : mobylettes, caisses à outils, véhicules, du blocage par la SEN’EAU des cotisations des travailleurs depuis janvier 2020, le Fonds commun de placement (Fcp-SDE), le non-respect de la promotion interne accentué par la pléthore de nouveaux cadres « made in France» au détriment des agents expérimentés. Les travailleurs réclament aussi la finalisation de l’acquisition des 8% dans le capital de Sen’Eau.