Sédhiou : MGF, grossesses précoces et mariages …

Les violences faites aux filles et aux femmes telles que les mutilations génitales féminines, les grossesses précoces et les mariages d’enfants monnaie courante dans la région de Sédhiou sont au cœur des activités du centre conseil pour adolescents (Cca). Celui-ci a mobilisé 48 heures durant ses pairs éducateurs et éducatrices pour sensibiliser les populations censées n’avoir pas accès à l’information sur la santé de la reproduction.
« En allant à Bambali et à Médina Wandifa, nous avons voulu échanger avec les jeunes et les mamans qui se trouvent dans ces zones rurales censées n’avoir pas d’informations sur la santé de la reproduction des adolescents et des jeunes », a dit Coumba Aw, paire éducatrice au Cca de Sédhiou.
L’objectif de cette caravane dénommée ‘’Jog Jotna’’à laquelle ont participé les coordonnateurs de Bakel, Tambacounda, Kédougou, Vélingara, Kolda et Ziguinchor est, selon Assane2 Diop, coordonnateur du centre conseils pour adolescents de Sédhiou et directeur du Cdeps, de rehausser le taux de planification familiale, de lutter contre les mutilations génitales féminines, les mariages d’enfants et les grossesses précoces.
Les caravaniers et caravanières ont pu, durant ces deux jours sur le terrain, toucher à travers les visites à domicile (Vad) 1171 personnes, orienter 37 nouveaux pairs éducateurs, organiser 87 dialogues communautaires, dépister dans le cadre de la stratégie avancée de lutte contre le vih 139 personnes et consulter 197 femmes.
Cette campagne pour la promotion de la santé de la reproduction a été financée par le projet promotion des jeunes (Ppj) et Unfpa avec l’appui des districts saniaires de Sédhiou et de Bounkiling.

Post Gallery

1 –  Sédhiou : MGF, grossesses précoces et mariages d’enfants préoccupent le CCA

Post Gallery

2 –  Sédhiou : MGF, grossesses précoces et mariages d’enfants préoccupent le CCA

3 –  Sédhiou : MGF, grossesses précoces et mariages d’enfants préoccupent le CCA